netanuahu-belzebuth

 

Tsahal frappe 50 cibles iraniennes en Syrie© POUTINE MET EN GARDE ISRAËL QUI POURRAIT RECULER DE 100 ANS, Quand ISRAËL n'existait pas.

WWIII : BELZEBUTH NETANYAHU décide l'Holocauste JUIF pour la seconde fois après celui d'Hitler dont les Sionistes étaient partie prenante dans le contrat de transfert. Après voir lancé ses missiles sur l'IRAN et la SYRIE, il se réjouit d'entraîner le Monde dans sa Guerre Nucléaire et cache ses 600 bombes Nucléaires sous YAD VASHEM.

Publié le 11 mai 2018 par José Pedro, collectif des rédacteurs dans LAOSOPHIE sur Overblog

Tsahal frappe 50 cibles iraniennes en Syrie©

WWIII : BELZEBUTH NETANYAHU décide l'Holocauste JUIVE pour la seconde fois après celui d'Hitler dont les Sionistes étaient partie prenante dans le contrat de transfert. Après voir lancé ses missiles sur l'IRAN et la SYRIE, il se réjouit d'entraîner le Monde dans sa Guerre Nucléaire et cache ses 600 bombes Nucléaires sous YAD VASHEM. L'IRAN a des plans secrets pour se procurer l'Arme Atomique que NETANYAHU possède en quantité effarante pour un Pays gros comme un département français, mais qui veut devenir le plus gros Pays du Moyen Orient par la mise en place du GRAND ISRAËL, terre non promise et donc non due, par un D.IEU, qui n'est plus concerné, puisqu'il a donné sa décision de Juger à son fils unique JESUS CHRIST, que le Sanhédrin, la plus haute instance religieuse du Pays n'a pas reconnu, et ne veut pas reconnaître du fait qu'Israël ne serait plus le Pays du Peuple élu, pour gouverner la terre, avec les Rothschild qui possèdent les Banques Mondiales, et donc l'Economie Mondiale.

Le gouvernement iranien a publié une déclaration concernant le retrait des États-Unis du Plan global d’action conjoint (PGAC) soulignant qu'aucune des dispositions de l'accord, conclu après 12 années de négociations, n'était renégociable.

A la suite du retrait unilatéral des États-Unis du PGAC, le gouvernement de la République islamique d'Iran a publié une déclaration dont voici des extraits:

"Le discours ridicule de Trump contre le peuple iranien témoigne de son ignorance et les accusations infondées qu’ils portent à l’encontre du gouvernement de la République islamique d'Iran ne sont dignes que d’un régime qui par ses agressions a semé le trouble dans la région du Moyen-Orient, qui a alimenté l'extrémisme et le terrorisme, et dont les alliés sionistes commettent des atrocités et violent les droits de l’homme." 

"Le retrait des États-Unis du PGAC a discrédité ce pays sur la scène internationale, remis en question les fondements des relations internationales et la crédibilité des accords bilatéraux avec Washington et mis en danger l'ordre juridique mondial.

Contrairement aux États-Unis, l'Iran a toujours respecté ses obligations internationales. Le principe de tenir sa parole fait partie des préceptes fondamentaux de la religion et du fondement du droit international."

"L’attachement de l’Iran au PGAC a été confirmé à 11 reprises par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et reconnu à plusieurs reprises par tous les États membres, y compris les États-Unis.

Les allégations fallacieuses et les mises en scène ridicules n’affectent en rien la valeur et la crédibilité du PGAC d'autant plus que l'Agence internationale de l'énergie atomique a mis un sceau à l’engagement de l'Iran."

Dans  le silence de la communauté internationale qui teste les réactions de Vladimir POUTINE, et à 13 jours de la visite de MACRON dans sa ville natale, qu'il viendra fouler aux pieds pour tancer vertement le Dictateur opposé au Nouvel Ordre Mondial, le Traître que Jacob ROTHSCHILD a nommé aux yeux du Monde, MACRON arrive pour représenter les Banques Juives qui vont conclure à nouveau de nouvelles sanctions dans un forum économique Russe dont les dirigeants pensent déjà être chez eux après une conquête rapide de la Russie par l'OTAN, qui ne saurait tarder, il est bon de s'assurer les yeux dans les yeux que la bête est effarouchée et lui donner l'estocade. Dans ce tourbillon Mondial, où les religions volent en éclats, il y a un point de convergence des forces du Bien, l'Eglise de JESUS CHRIST, celle qu'il a bâtie avec l'Apôtre des Apôtres Marie Madeleine, et qui siège à SAINT BAUZILLE DE MONTMEL, PIC SAINT LEON, où veut se rendre le Président Poutine le 21 Juillet 2018, qui possède la plus belle relique,  la 8ème Eglise Antique, celle qui a émise les 8 lettres aux 7 Eglises de TURQUIE, l'Eglise Primordiale, sans fastes et sans dorures, mais avec une parole et une foi pure, et le CHRIST qui se déplace sur un ânon, pour annoncer que son Père lui a donné le chemin et la voie qui mène jusqu'à lui.

La Russie et son président Poutine, ont du mal à domestiquer la Guerre avec sa chasse aux sorcières et son DAESH qui court devant sans jamais pouvoir être rattrapé. Une chasse au DAHU, orchestrée par l'Occident, qui voit dans la conquête du Monde Arabe, la revanche de la prise de Jérusalem par Saladin qui reconquiert Jérusalem au nom du calife de Bagdad en 1187, et renvoie la Chrétienté dans ses foyers, mais également la main mise sur les réserves d'hydrocarbures qui risquent de mettre l'Occident à genou du fait qu'il n'a pas voulu anticiper le virage énergétique de la Planète, car les profits du pétrole étaient une manne du Diable qui a réussi à pourrir la vie et la condition de survivance de l'espèce, et dans un troisième degré, vouloir réécrire l'Histoire du Peuple JUIF, peuple élu, ayant tous les droits sur les GOYIM, esclaves et sous-hommes, que le D.IEU FRANC-MACON SATAN-LUCIFER, adoré par le Vatican et par le Pape François, demande de tuer en Masse selon le Plan qu'il a adressé à Albert PIKE, pour la survivance de l'Humanité Humaine, car il est écrit dans le TALMUD ce qu'on doit réserver aux GOYIM (on retrouve les mêmes insanités dans le CORAN, c'est pourquoi le Nouveau Testament remplace ces religions Sataniques et les Juifs Ultra-orthodoxes qui vivent aux USA et veulent y rester en sont convaincus, mais le PAPE qui veut réécrire la parole de D.ieu et la remplacer par celle de SATAN, n'est pas mieux, et les Cathos n'imaginent même pas qu'ils sont devenus des adeptes de SATAN-LUCIFER avec un MACRON qui reçoit les clés et le titre de Chanoine de LATRAN, suite à un coup d'ETAT et une triche généralisée aux élections, dont la Justice commence à voir l'étendue des dégâts) :

Talmud, Ereget Rashi Erod.22 30 : Un goy est comme un chien. Les Ecritures nous apprennent qu'un chien mérite plus de respect qu'un goy.

Talmud, Iebhammoth 61a : Les juifs ont droit à être appelés "hommes", pas les goyim.

Talmud, Iore Dea 377, 1 : Il faut remplacer les serviteurs goyim morts, comme les vaches, ou les ânes perdus. Il ne faut pas montrer de sympathie pour le juif qui les emploie.

Talmud, Jalkut Rubeni Gadol 12b: Les âmes des goyim proviennent d'esprits impurs qu'on nomme porcs.

Talmud, Kerithuth 6b p. 78 : Les juifs sont des humains, non les goyim, ce sont des animaux.

Talmud, Kethuboth 110b : Pour l'interprétation d'un psaume un rabbin dit : " le psalmiste compare les goyim à des bêtes impures ".

Talmud, Orach Chaiim 225, 10 : Les goyim et les animaux sont utilisés de manière équivalente dans une comparaison.

Talmud, Schene Luchoth Haberith p. 250b : Bien qu'un goy ait la même apparence qu'un juif, il se comportent envers les juifs de la même manière qu'un singe envers un homme.

Talmud, Tosaphot, Jebamoth 94b: Lorsque vous mangez en présence d'un goy c'est comme ci vous mangiez avec un chien.

Talmud, Yebamoth 98a : Tous les enfants des goyims sont des animaux.

Talmud, Zohar II 64b : Les goyim sont idolâtres, ils sont comparés aux vaches et aux ânes.

Talmud, Orach Chaiim 57, 6a : Il ne faut pas avoir plus de compassion pour les goyim que pour les cochons, quand ils sont malades des intestins.

Talmud, Babha Bathra 54b : La propriété d'un goy appartient au premier juif qui la réclame.

Talmud, Babha Kama 113a : Les juifs peuvent mentir et se parjurer, si c'est pour tromper ou faire condamner un goy.

Talmud, Babha Kama 113b: Le nom de Dieu n'est pas profané quand le mensonge a été fait à un goy.

Talmud, Baba Mezia 24a: si un juif trouve un objet appartenant à un goyim, il n'est pas tenu de le lui rendre.

Talmud, Choschen Ham 183, 7: Des juifs qui trompent un goy doivent se partager le bénéfice équitablement.

Talmud, Abhodah Zarah 54a: L'usure peut être pratiquée sur les goyim, ou sur les apostats.

Talmud, Choschen Ham 226, 1: Les juifs peuvent garder sans s'en inquiéter les affaires perdues par un goy.

Talmud, Iore Dea 157, 2 hagah: Si un juif a la possibilité de tromper un goy, il peut le faire.

Talmud - Babha Kama 113a: Les incroyants ne bénéficient pas de la loi et Dieu à mis leur argent à la disposition d'Israël.

Talmud, Schabbouth Hag. 6d: Les juifs peuvent jurer faussement en utilisant des phrases à double sens, ou tout autre subterfuge.

Talmud, Abhodah Zarah 4b: Vous pouvez tuer un goy avec vos propres mains.

Talmud, Abhodah Zarah 26b T. : Même le meilleur des goy devrait être abattu.

Talmud, Choschen Ham 425, 5 : Il est permis de tuer indirectement un goy, par exemple, si quelqu'un qui ne croit pas en la Torah tombe dans un puits dans lequel se trouve une échelle, il faut vite retirer l'échelle.

Talmud, Bammidber Raba c 21 & Jalkut 772: Tout juif qui verse le sang de goyim revient à la même chose qu'une offrande à Dieu.

Talmud, Hilkkoth X, 1 : il ne faut pas sauver les goyim en danger de mort.

Talmud, Hilkhoth X, 2 : Les juifs baptisés doivent être mis à mort.

Talmud, Ialkut Simoni 245c : Répandre le sang des impies est un sacrifice agréable à Dieu.

Talmud, Makkoth 7b : On est innocent du meurtre involontaire d'un Israélite, si l'intention était de tuer un goy ; tout comme on est innocent du meurtre accidentel d'un homme, quand l'intention était d'abattre un animal.

Talmud, Peaschim 25a : Il faut éviter l'aide médical des goyim.

Talmud, Pesachim 49b : Il est permis de décapiter les goyim le jour de l'expiation des péchés, même si cela tombe également un jour de sabbat.
Rabbin Eliezer : "Il est permis de trancher la tête d'un idiot, un membre du peuple de la Terre (Pranaitis), c'est-à-dire un animal charnel, un Chrétien, le jour de l'expiation des péchés et même si ce jour tombe un jour de sabbat ". Ses disciples répondirent : " Rabbi ! Vous devriez plutôt dire "de sacrifier" un goy. " Mais il répliqua : " En aucune façon ! Car lors d'un sacrifice, il est nécessaire de faire une prière pour demander à Dieu de l'agréer, alors qu'il n'est pas nécessaire de prier quand tu décapites quelqu'un."

Talmud, Sanhedrin 57a: si un juif tue un goy, il ne sera pas condamné à mort. Ce qu'un juif vole d'un goy, il peut le garder.

Talmud, Sanhedrin 58b : Si un goy frappe un juif, il faut le tuer, car c'est comme frapper Dieu.

Talmud, Sanhedrin 59a : Les goyim qui chercheraient à découvrir les secrets de la Loi d'Israël commettent un crime qui réclame la peine de mort.

Talmud, Sepher Ou Israël 177b : Si un juif tue un goy, ce n'est pas un péché.

Talmud, Zohar I, 25a : Les goyim doivent être exterminés car ce sont des idolâtres.

Talmud, Zohar I, 28b, 39a : Les meilleures places dans les Cieux sont pour ceux qui tuent les idolâtres.

Talmud, Zohar II, 64b : Le taux de naissance des goyim doit être diminué matériellement.

Talmud, Sepher Ikkarim III c25: Il est permis de prendre le corps et la vie d'un goy.

Talmud, Zohar II, 43a : L'extermination des goyim est un sacrifice agréable à Dieu.

Talmud, Abhodah Zarah 22b : Les goyim sont impurs parce qu'ils n'étaient pas là au Mont Sinaï.

Talmud, Abhodah Zarah 35b : toutes les filles des incroyants sont niddah (sales, impures) depuis leur naissance.

Talmud - Iore Dea 198, 48 : Les femmes Juives sont contaminées par la simple rencontre de goyim.

Talmud, Schabbath 145b : Les goyim sont impurs parce qu'ils mangent de la nourriture impure.

Talmud, Zohar I, 46b, 47a : L'âme des goyim est d'une origine théologique impure.

Talmud, Zohar I, 131a : Les goyim souillent le monde. Le juif est un être supérieur

Talmud, Hilkhoth goy X, 1 : Ne passez aucun accord avec un goy, ne manifestez jamais de pitié envers un goy. Il ne faut pas avoir pitié des goyim car il est dit: "tu ne jetteras pas sur eux un regard de pitié".

Talmud, Chagigah 15b : Un juif est toujours considéré comme bon, en dépit des péchés qu'il peut commettre. C'est toujours sa coquille qui se salit, jamais son fond propre.

Talmud, Choschen Ham 26, 1: Un juif ne doit pas être poursuivi devant un tribunal goy, par un juge goy, ou par des lois non-juives.

Talmud, Chullin 91b: Les juifs possèdent la dignité dont même un ange ne dispose pas.

Talmud, Kallah 1b, 18: Le juif peut se parjurer la conscience claire.

Talmud, Sanhédrin 52b: L'adultère n'est pas défendu avec la femme d'un goy, parce que Moïse n'a interdit que l'adultère avec "la femme de ton prochain", et les goyim ne sont pas des prochains.

Talmud, Choschen Ham 34, 19: Les goyim et les serviteurs ne peuvent pas témoigner lors d'un procès.

Talmud, Abhodah Zarah 20a: Ne jamais faire la louange d'un goy, de peur qu'il ne la croit.

Talmud, Abhodah Zarah 22a: Ne pas fréquenter les goyim; ils versent le sang.

Talmud, Abhodah Zarah 25b: Se méfier des goyim quand on voyage avec eux à l'étranger.

Talmud, Abhodah Zarah 26a: Ne pas recourir à une sage femme non-juive, qui une fois seule pourrait tuer le bébé. Même si elle était surveillée, elle pourrait lui écraser la tête sans que personne ne puisse le voir.

Talmud, Abhodah Zorah 26b: Ceux qui voudraient changer de religion doivent être jetés au fond d'un puits, et oubliés.

Talmud, Abhodah Zarah 35b: Ne pas boire du lait tiré par un goy.

Talmud, Choschen Ham 156, 5: Les clients goyim possédés par un juif, ne doivent pas être démarchés par un autre juif.

Talmud, Choschen Ham 386, 10: Celui qui voudrait avouer les secrets d'Israël aux goyim, doit être tué avant même qu'il ne leur dise quoi que ce soit.

Talmud, Choschen Ham 388, 15: Il faut tuer ceux qui donneraient l'argent des Israélites à des goyim.

Talmud, Eben Haezar 44, 8: Sont nuls, les mariages entre les goyim et les juifs.

Talmud, Emek Haschanach 17a: L'âme des goyim vient de la mort et de l'ombre de la mort.

Talmud, Hilkhoth Maakhaloth: Les goyim sont des idolâtres, il ne faut pas les fréquenter.

Talmud, Hilkhoth X, 6: On peut aider les goyim dans le besoin, si cela nous évite des ennuis par la suite.

Talmud, Hilkhoth X, 7: Où les juifs sont fortement installés, il ne faut plus tolérer la présence des idolâtres.

Talmud, Iore Dea 81, 7 Ha: Un enfant ne doit pas être allaité par une nourrice non-juive, car son lait lui donnera une nature maléfique.

Talmud, Iore Dea 120, 1: La vaisselle acheté à des goyim doit être jetée.

Talmud, Iore Dea 146, 15: Leurs idoles [c'est à dire les objets du culte] doivent être détruites, ou appelées par des noms méprisants.

Talmud, Iore Dea 147, 5: Il faut railler les objets du culte goy, il est interdit de souhaiter du bien à un goy.

Talmud, Iore Dea 148, 12 H: On peut prétendre se réjouir avec les goyim pendant leurs fêtes, si cela permet de cacher notre haine.

Talmud, Iore Dea 151, 14: Il est interdit de concourir à la gloire d'un goy.

Talmud, Iore Dea 151, 11: Il est interdit de faire un présent à un goy, cela encourage l'amitié.

Talmud, Iore Dea 153, 1: Les nourrices non-juives conduisent les enfants à l'hérésie.

Talmud, Iore Dea 154, 2: Il est interdit d'enseigner un métier à un goy.

Talmud, Iore Dea 159, 1: Suivant la Torah, il est autorisé de prêter de l'argent à un goy avec intérêt. Toutefois, certains des anciens n'ont pas reconnu ce droit dans des cas de vie ou de mort. Aujourd'hui, ce droit est accordé dans n'importe quelle circonstance.

Talmud, Orach Chaiim 20, 2 : Les goyim se déguisent pour tuer les juifs.

Talmud, Rosch Haschanach 17a : L'âme d'un goy descend en enfer pour toutes les générations.

Talmud, Sanhedrin 57a: Un juif n'est pas obligé de payer le salaire redevable à un goy.

Talmud, Sanhedrin 90a: Ceux qui lisent le nouveau testament (chrétiens) n'auront pas de place dans le monde à venir.

Talmud, Shabbath 116a (p. 569): Les juifs doivent détruire les livres des goyim (nouveau testament).

Talmud, Zohar I, 25b: Ceux qui font du bien à un goy, ne se relèveront pas des morts.

Talmud, Zohar I, 28b: Les goyim sont les enfants du serpent de la Genèse.

Talmud, Zohar I, 160a: Les juifs doivent en permanence tenter de tromper les goyim.

Talmud, Zohar I, 219b: Les princes goyim sont des idolâtres, ils doivent mourir.

Talmud, Zohar II, 19a: La captivité des juifs prendra fin lorsque les princes goyim seront morts.

PS : Les Goys / Goyim, ce sont les non-Juifs.

En tirant des roquettes vers Israël, l’Iran a franchi la ligne rouge, c’est pourquoi les récentes frappes israéliennes contre des cibles militaires iraniennes se trouvant sur le territoire syrien étaient justifiées, a déclaré Benjamin Netanyahu à posteriori, retombant sur ses pattes avec ses dents crochues.

L'avidité des Sionistes n'a pas de limite pour tirer leurs 600 Bombes Nucléaires, et cerise sur le gâteau, l'Europe et la France sont également menacés par les mêmes armes de BELZEBUT dans la mesure ou Israël n'aurait pas le dessus. Les vrais Juifs ne veulent pas retourner en Eretz-Israël et faire leur Alyah. L'ALYAH est un mot hébreu (עליה ou עלייה) signifiant littéralement « ascension » ou « élévation spirituelle ». Ce terme désigne l'acte d'immigration en Terre sainte (Eretz Israël, en hébreu) par un Juif. L'alyah n'est pas quelque chose de récent, ce phénomène de retour du peuple juif sur sa terre a toujours existé, mais il était conduit par D.ieu et non par des Sionistes qui ne sont ni Juifs, ni croyants, mais seulement une branche de la Franc-Maçonnerie par le B'nai b'rith, qui avaient fait un pacte avec HITLER et SATAN.

Une attaque de grande envergure contre des cibles iraniennes effectuée par l’Armée de défense d'Israël en Syrie était une réponse appropriée à l’Iran qui «a franchi une ligne rouge» tirant des roquettes contre les bases militaires de l’État hébreu sur les hauteurs du Golan, a souligné le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui lui n'a jamais franchi comme Macron la Ligne Rouge, qu'ils se dessinent eux-mêmes.

 

Ministère russe des Affaires étrangères
© Sputnik . Natalia Seliverstova

© Sputnik . Natalia Seliverstova

Moscou dénonce le danger de l’escalade entre l’Iran et Israël

«Nous sommes au milieu d'une bataille prolongée et notre politique est claire: nous ne permettrons pas à l'Iran de se retrancher militairement en Syrie», a-t-il déclaré.

M.Netanyahu a également noté que Damas devait tirer des conclusions de cette dernière attaque effectuée par Israël, selon le quotidien israélien Haaretz qui cite l’homme politique.

«Hier, j'ai transmis un message clair au régime d'Assad: notre action a visé des cibles iraniennes en Syrie, mais si l'armée syrienne agit contre nous, nous agirons contre elle, c'est exactement ce qui s'est passé hier. Les batteries syriennes ont tiré des missiles sol-air contre nous, alors nous les avons frappées», a-t-il ajouté.

L'État hébreu a annoncé jeudi à l'aube avoir frappé des «dizaines de cibles militaires iraniennes» en Syrie en réponse à des tirs de roquettes contre ses bases militaires sur les hauteurs du Golan.

Les systèmes de défense antiaérienne syriens ont abattu plus de la moitié des 70 missiles tirés par Israël, selon le ministère russe de la Défense.

Tsahal frappe 50 cibles iraniennes en Syrie© 

Les 50 frappes de réplique israélienne ont frappé presque toutes les infrastructures iraniennes en Syrie et fait au moins 23 tués parmi les Gardiens du régime tyrannique et hégémonique d’Iran.

-dont les heures sont désormais comptées-

28 avions israéliens auraient survolé la Syrie et tiré 70 missiles.

Destruction par l’Israel Air Force d’un Pantsir S-1 syrien de fabrication russe avec missiles.

 

Le porte-parole de Tsahal affirme qu’aucune des 20 roquettes tirées par la Force Qods des Gardiens de la Révolution n’a touché le territoire israélien ; quatre roquettes ont été interceptées par le système Dome de Fer et le reste a atterri sur le territoire syrien. “La Force Qods a payé un lourd tribut”, a déclaré le général de Brigade Manelis, pour définir les représailles de précision israélienne comme «l’une des plus grandes opérations de l’armée de l’air israélienne au cours des dernières décennies»

Carte illustrative map montrnat les localisations générales des frappes Israéliennes en Syrie en répliqueà une attaque de roquettes syriennes contre les hauteurs du Golanle 10 Mai 2018. (Israel Defense Forces)

Tsahal a bombardé, tôt mercredi matin, 50 cibles militaires iraniennes en Syrie, dont les postes de commandement d’Al Qods, des camps militaires, des arsenaux sur l’Aéroport International de Damas, des postes des renseignements. Ces raids surviennent  après que des unités des Gardiens de la Révolution de la Branche Al Quods de Qassem Suleimani aient osé lancer un tir de barrage de 20 missiles contre des positions avancées de Tsahal  sur le Golan, peu de temps après minuit, ercredi 9 mai.

Il n’y a pas eu de blessés en Israël. Certains des missiles entrants ont été interceptés par les batteries Dôme de Fer. L’artillerie israélienne et les tanks ont pulvérisé les sources des tirs à Baath près de Quneitra et de Khan Anarba, où les Gardiens de la Révolution et le Hezbollah conservent un centre de commandement. L’attaque de missiles  à travers la frontière du Golan avec la Syrie a déclenché les sirènes d’alerte de Tsva Adom, juste avant une heure du matin.

On a ordonné aux civils de se mettre aux abris dans des zones protégées. Tsahal a diffusé un communiqué une demie-heure plus tard, disant : “Nous relevons avec une extrème gravité l’attaque de missiles iraniens contre le Golan et sommes prêts à un certian nombre de différents scénarios”. Peu de temps après, les réseaux sociaux ont rapporté plusieurs explosions  fracassant Damas et ont affirmé que des avions israéliens avaient frappé plusieurs sites militaires appartenant aux forces de Bachar el Assad et aux unités Al Qods iraniennes, près de la capitale syrienne. On attend confirmation officielle.

“La Force Qods a payé un lourd tribut: les Iraniens auront besoin de beaucoup de temps pour se réhabiliter”, a déclaré le porte-parole de Tsahal.

“Tsahal s’est engagé dans une opération de désorganisation à grande échelle contre une tentative de la Force Qods de mener une offensive contre Israël”, a déclaré M. Manelis. “Nous avons manœuvré plusieurs fois contre les tentatives de bombardement iranien et avons réussi à empêcher un certain nombre d’attaques terroristes et de frappes iraniennes au cours de ce dernier mois”.

Le porte-parole de Tsahal a ajouté que “la force Al Qods, dirigée par Qassem Suleimani, nous a pris pour cibles et n’a pas réussi à obtenir le résultat escompté : sur les ordres de la Force Qods et sous le commandement iranien, au sein des cercles de commandement et de contrôle du Hezbollah, au moins 20 roquettes ont été tirées par des experts du Hezbollah et des miliciens chiites dotés d’armes iraniennes et aucun d’entre eux n’a touché le territoire israélien : quatre d’entre eux ont été interceptés par Dome de Fer et le reste a atterri sur le territoire syrien. Les missiles iraniens tirés étaient des Grad et des Fajr 5, tirés d’un véhicule à environ 40 kilomètres de la banlieue de Damas. “

Il a ajouté qu ‘”il n’y a pas eu de blessés et pas un seul poste n’a subi des dommages”, le reste des reportages est faux. C’est le résultat d’une bonne préparation du système de défense antiaérienne et des forces de Tsahal. Nous sommes prêts pour d’autres options Cette opération iranienne est un acte éhonté de l’Iran et de la Force Qods. “

Selon Manelis, en plus des douzaines de cibles de la Force Qods atteintes en Syrie, l’Air Force israélienne a également attaqué des quartiers généraux logistiques, un camp militaire et des postes de renseignement.

“Nous avons attaqué le véhicule qui a lancé les roquettes sur Israël, toutes les cibles ont été détruites et tous nos avions sont rentrés en Israël en toute sécurité en dépit des barrages antiaériens importants lancés par l’armée syrienne, dont des batteries de SA-5, SA-2, SA-22 et SA-17,  ainsi que cinq batteries du système antiaérien syrien, qui ont voulu tirer des dizaines de missiles sur nos avions », a déclaré le porte-parole de Tsahal.

Les rebelles syriens ont déclaré que les frappes ont pris pour cibles trois aérodromes militaires : la base aérienne de Shayrat, prise pour cible par les Etats-Unis l’année dernière pour son rôle dans une attaque chimique présumée contre la ville syrienne de Khan Shaykhun ; la base aérienne de Tha’lah, dans le sud-ouest de la Syrie, qui a été rattachée au Hezbollah ; et l’aérodrome militaire de Mezzeh à l’extérieur de Damas, qui abriterait la garde républicaine d’élite d’Assad.

Un raid de bombardement israélien important a également été signalé à côté de la ville syrienne du nord-ouest de Qusayr près de la frontière libanaise, un bastion connu du Hezbollah.

“Nous avons averti l’armée syrienne de ne pas intervenir. Cette nuit reflète ce que nous préparons pour l’avenir. La Force Qods a choisi d’agir contre l’Etat d’Israël au mauvais endroit. Nous n’accepterons pas un retranchement iranien en Syrie et dans les Quds La Force a payé un très lourd tribut et toute nouvelle tentative de la part de la Force Qods de  prendre Israël pour cible devra payer un lourd tribut. “

L’état-major général, a ajouté Manelis, a mené des évaluations de la situation avec les commandants de Tsahal, tous les jours, au cours du dernier mois. “Nous ne cherchons pas une détérioration et nous sommes prêts pour faire face à ce qui se passera ensuite. Ce soir, nous avons contrecarré les capacités iraniennes qui menaçaient l’Etat d’Israël et nous avons des capacités qui n’ont pas encore été mises en œuvre. Si les Syriens permettent une activité directe contre Israël, ils paieront le prix fort. Il faudra beaucoup de temps aux Iraniens pour reconstruire l’infrastructure opérationnelle, militaire et de renseignement que nous avons atteinte ce soir, et nous avons informé les Russes de cette activité à l’avance.

L’attaque sur les hauteurs du Golan, juste après minuit, marque la première tentative des forces iraniennes de frapper Israël depuis la Syrie, où elles se sont déployées avec des milices chiites soutenues par l’Iran et des troupes russes pour soutenir le président Bachar Assad dans sa guerre civile contre son peuple.

L’attaque iranienne, mercredi soir, a déclenché des sirènes de raids aériens dans les conseils régionaux du Golan, incitant les habitants à se diriger calmement vers des abris anti-aériens.

Les médias syriens ont déclaré que des dizaines de missiles israéliens ont frappé une station radar, des positions de défense aérienne syrienne et un dépôt de munitions, soulignant les risques d’une escalade plus importante impliquant l’Iran et ses alliés régionaux.

 

 

Feu antiaérien en Syrie (Photo: EPA)

Feu antiaérien en Syrie (Photo: EPA)
 

Israël a riposté en détruisant des douzaines de sites militaires iraniens en Syrie, a déclaré aux journalistes le porte-parole militaire, le lieutenant-colonel Jonathan Conricus, ainsi que des unités antiaériennes syriennes qui ont tenté sans succès d’abattre des avions israéliens.

“Nous ne connaissons pas encore le nombre de victimes (iraniennes)”, a-t-il dit.

“Mais je peux dire qu’en termes d’atteinte de notre objectif, nous nous sommes concentrés moins sur le personnel et plus sur les capacités et le matériel … pour infliger des dommages à long terme à l’appareil militaire iranien en Syrie. Nous estimons qu’il faudra beaucoup de temps pour le reconstituer. “

Le président du Conseil régional du Golan, Avi Malka, a déclaré jeudi matin qu’après une évaluation de situation, il a été décidé de ne pas modifier le programme scolaire sur les hauteurs du Golan. Les services de navette et de transport public fonctionneront comme d’habitude dans la région.

Les paysans du plateau du Golan ont été informés qu’ils pouvaient procéder comme d’habitude. La Course “Cycliste des Pommes” se tiendra comme prévu et aucune autre instruction n’a été donnée aux résidents. Le centre des opérations du conseil et des communautés voisines reste en contact permanent avec Tsahal.

‘Bonne décision’

Les Israéliens craignent que l’Iran et son allié libanais, le Hezbollah, ne transforment la Syrie en un nouveau front contre eux. Israël dit que ses frappes occasionnelles en Syrie visent à empêcher que cela ne se produise.

L’Iran a promis des représailles après une attaque aérienne israélienne présumée le mois dernier qui a tué sept de son personnel militaire dans une base aérienne syrienne.

Israël considère l’Iran comme sa plus grande menace et a, à plusieurs reprises, ciblé les forces iraniennes et les milices alliées en Syrie.

Les craintes d’une recrudescence armée régionale ont été alimentées par l’ annonce pdu président américain Donald Trump mardi, qu’il se retirait de l’accord nucléaire iranien. Quelques heures plus tard, des roquettes israéliennes ont visé une base militaire à Kisweh, a indiqué un commandant de l’alliance régionale pro-syrienne.

Cette attaque a tué 15 personnes, dont huit Iraniens , a déclaré l’Observatoire syrien des droits de l’homme, bien que le commandant ait déclaré qu’il n’y avait pas eu de victimes. Israël n’a ni confirmé ni nié sa responsabilité.

La flambée iranienne sur le Golan avec Israël “n’est juste qu’une nouvelle démonstration qu’on ne peut faire aucune confiance au régime iranien et un bon rappel que le président a pris la bonne décision pour sortir de l’accord avec l’Iraniren”, a déclaré Sarah Sanders à la presse.

La Russie est prévenue

Les tensions inquiètent la Russie, qui veut stabiliser la Syrie.

La flambée de jeudi est survenue quelques heures après le retour du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu d’une visite à Moscou , où il a discuté des problèmes syriens avec le président russe Vladimir Poutine.

 

 (Photo: AFP)

(Photo: AFP)

Conricus a indiqué qu’Israël avait prévenu la Russie de ses frappes jeudi, que les médias d’Etat syriens ont rapporté avoir touché la ville de Baath à Quneitra, près de la frontière. D’autres vagues de missiles ont suivi. Les médias syriens ont déclaré que des missiles israéliens avaient été abattus au-dessus de Damas, Homs et Sueida.

“Les défenses aériennes ont affronté des dizaines de roquettes israéliennes et certains d’entre eux ont atteint leur cible et détruit l’un des sites radar”, a rapporté l’agence de presse syrienne SANA, citant une source militaire. Une autre roquette a heurté un entrepôt de munitions, a-t-il ajouté.

La télévision publique syrienne diffusait des images de ses tirs de défense aérienne et jouait des chansons patriotiques. Les habitants de Damas ont décrit les explosions dans le ciel des systèmes de défense aérienne.

Les médias israéliens ont déclaré que les résidents de Metula, à la frontière libanaise, avaient reçu l’ordre de se rendre dans les abris anti-aériens. Il n’y avait pas de confirmation officielle.

L’agence de presse nationale libanaise a rapporté que des avions israéliens survolaient le territoire libanais tôt jeudi avant de quitter l’espace aérien du pays.

Première publication le: 05.10.18, 08:07

Adaptation : Marc Brzustowski

Si Israël veut une guerre plus large, selon Vladimir Poutine, il en aura une, elle pourrait le faire reculer de 100 ans “Il y a 100 ans, Israël n’existait pas”

⚡La Syrie établit de nouvelles règles pour les frappes israéliennes

Des images et des vidéos de Damas montrent que la défense aérienne syrienne était très active et a intercepté de nombreux missiles israéliens
Si Israël veut une guerre plus large, il en aura une, elle pourrait le faire reculer de 100 ans “Il y a 100 ans, Israël n’existait pas”

By Moon of Alabama

Lorsque Trump a tué l’accord nucléaire avec l’Iran, il a donné à Israël la chance de déclencher une guerre plus large avec la Syrie. Une précédente simulation israélienne de la situation s’était achevée :

La crise créée par l’administration concernant les failles de l’accord nucléaire pourrait être exploitée pour promouvoir des questions plus urgentes pour Israël (principalement le programme de missiles de l’Iran et sa présence en Syrie).
Le gouvernement israélien prétend que le soutien iranien à la Syrie est une menace pour son pays. C’est une prétention bidon. Le Premier ministre israélien Netanyahoo se sert de la « menace iranienne » comme d’une grossière farce pour détourner l’attention d’autres questions comme les diverses affaires de corruption contre lui-même.

Au cours des dernières années, Israël a attaqué les positions de l’armée syrienne plus de 100 fois, souvent pour soutenir les « rebelles syriens » alignés sur Al-Qaïda. La Syrie n’a pas répondu car elle était occupée à lutter contre l’invasion Takfiri à l’intérieur du pays. En avril, Israël a augmenté la mise lorsqu’il a attaqué la base T4 au milieu de la Syrie, d’où les forces russes et iraniennes soutiennent la lutte de la Syrie contre l’ISIS. Des soldats iraniens ont été tués dans l’attaque. La défense aérienne syrienne a abattu au moins un des avions à réaction israéliens F-16. On pensait que cette fusillade des avions à réaction israéliens avait établi un nouvel équilibre, mais Israël continuait à provoquer.

Mardi, au moment où Trump annonçait la rupture de l’accord nucléaire, Israël a lancé une autre frappe sur ce qu’il prétendait être des missiles iraniens en Syrie visant Israël. La grève a touché un dépôt de l’armée syrienne. Quinze soldats, dont certains seraient des Iraniens, ont été tués. Même les médias israéliens ont eu du mal à trouver une excuse pour l’attaque  » préventive  » illégale :

Même si l’Iran n’avait pas l’intention de lancer des missiles sur Israël mardi, la frappe israélienne présumée est arrivée et a transmis le message suivant aux Iraniens : Vous avez augmenté la probabilité d’une attaque contre Israël, de sorte que nous augmentons le niveau de menace, malgré les tensions.
Ce n’est pas à l’Iran de répondre aux frappes israéliennes sur la Syrie. Le gouvernement syrien voulait se venger immédiatement de la grève de mardi, mais il a été retenu par les préoccupations russes. La Russie considérait ces provocations comme un piège israélien. Hier, Netanyahoo a visité Moscou. Le président russe l’a averti d’arrêter les provocations. Netanyahoo n’a pas écouté.

La nuit dernière, Israël a de nouveau attaqué les positions militaires syriennes à al-Quneitra dans le sud-ouest de la Syrie. Cette fois, les forces de missiles syriennes ont répondu avec un barrage de plus de 20 missiles contre les positions israéliennes sur le plateau du Golan occupé. Israël s’est encore aggravé avec 70 frappes contre les positions syriennes.

Le point de vente de l’opposition syrienne OSDH confirme cette chaîne d’événements :

Les bombardements israéliens ont eu lieu juste avant l’aube du dimanche après l’attaque des missiles après minuit, lancés depuis la région d’al-Quneitra et le sud-ouest du Rif Dimashq adjacent aux territoires occupés du Golan, à la suite des bombardements israéliens qui ont eu lieu la nuit dernière et visaient des endroits près de la ville d’al-Ba’ath dans la campagne centrale de Quneitra.

Israël prétend maintenant qu’il a éliminé la « menace iranienne » en Syrie :

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a déclaré que les forces israéliennes ont frappé  » presque toutes les infrastructures iraniennes en Syrie  » et qu’aucun objet n’a été touché sur les territoires d’Israël.
La revendication du succès est un signal qu’il ne veut pas aller plus loin :

« J’espère que nous avons terminé cet épisode et que tout le monde a compris « , a ajouté Lieberman, soulignant qu’Israël ne veut pas d’escalade, mais  » ne laissera personne nous attaquer ou construire une infrastructure pour nous attaquer à l’avenir « .
L’éloge propagandiste d’un succès israélien rappelle des affirmations similaires.

Le deuxième jour de la guerre de 2006 contre le Liban, Israël a fortement insisté sur le fait qu’il avait détruit « tous les missiles à longue portée du Hezbollah » au cours d’une campagne aérienne d’une durée de 34 minutes. Mais plus de 100 missiles par jour continuent de frapper Israël, y compris des cibles à Tel-Aviv, loin de la frontière libanaise. Trente et un jours plus tard, Israël a intenté une action en justice pour la paix. Son invasion du Liban a été vaincue. Sa frappe  » réussie  » contre les missiles à longue portée du Hezbollah avait touché surtout des positions vides.

Le ciblage israélien en Syrie n’est pas beaucoup mieux que son ciblage au Liban il y a douze ans.

La Syrie va maintenant continuer à répondre aux attaques israéliennes. Cette fois, elle a limité ses frappes aux positions militaires sur les hauteurs du Golan occupées. Les prochaines frappes iront plus loin. Cette fois, Israël a envoyé sa population dans les hauteurs occupés du Golan dans des bunkers. La prochaine fois, la moitié d’Israël devra peut-être aller dans la clandestinité. Combien de temps Israël pourrait-il supporter cela ?

L’Iran ripostera également en cas d’attaques contre ses forces en Syrie. Mais il n’a pas besoin de le faire à partir de la Syrie. Il existe aussi d’autres moyens que l’envoi de missiles.

Que la Syrie, après bien des souffrances, se venger des frappes israéliennes, trace une nouvelle ligne dans le sable. Si Israël veut une guerre plus large, il en aura une. La destruction dans les pays concernés au Moyen-Orient, y compris Israël, pourrait les faire reculer de 100 ans. La Syrie, le Liban et l’Iran pourraient vivre avec cela. Il y a 100 ans, Israël n’existait pas.

moonofalabama.org