Laos signifie le Peuple de DIEU, la Nation prise dans son ensemble. C'est du mot grec LAOS que vient le mot Laïque. Seul le Peuple est souverain. Il est temps de réunir ceux qui veulent redonner le Pouvoir au Peuple de Dieu et au Libre Arbitre des Hommes. (ce Blog non professionnel, ne fait pas appel à la publicité ni à des subventions pour exister , il est gratuit et tenu par des bénévoles).

WWIIII ; La Guerre reprend de plus Belle, après s'être mis POUTINE dans la poche (de Saint-Nazaire), MACRON se veut rassurant avec la RUSSIE, et lui demande de considérer que l'on est sur la même longueur d'onde, et que ce qui se passe avec ISRAËL, ce n'est qu'une normalisation de la situation. Pas d'affolement avec les clashs à venir, l'important c'est que la Corée et l'Iran ne soient pas des puissances Nucléaires. 50 cts de téléphone, la diplomatie n'a jamais été aussi peu chère.

Publié le 30 avril 2018 par José Pedro, collectif des rédacteurs dans LAOSOPHIE sur Overblog

WWIIII ; La Guerre reprend de plus Belle, après s'être mis POUTINE dans la poche (de Saint-Nazaire), MACRON se veut rassurant avec la RUSSIE, et lui demande de considérer que l'on est sur la même longueur d'onde, et que ce qui se passe avec ISRAËL, ce n'est qu'une normalisation de la situation. Pas d'affolement avec les clashs à venir, l'important c'est que la Corée et l'Iran ne soient pas des puissances Nucléaires. 50 cts de téléphone, la diplomatie n'a jamais été aussi peu chère. Macron et les USA souhaitent aux Russes de bien pouvoir s'amuser avec les ondes radios de brouillage sur les équipements de la coalition pour les tester à l'épreuve de Baal.

Pendant que le Président POUTINE est sur la même longueur d'onde que MACRON, et qu'il l'attend toujours en Russie, l'air confiant et rassuré de son coup de fil, Israël et l'ARABIA, prépare la vraie Guerre avec MATEO.

Baal ou Ba'al (hébreu : בָּעַל, Báʿal, qui signifie seigneur, arabe : بعل, Ba'al), akkadien : Bēl, phénicien : בעלת Baʿalat, בַּעֲלָה (Baʿalāh, en hébreu) au féminin, est un dieu sémitique, cananéen, puis phénicien, qui, sous les dynasties des Ramsès, est assimilé dans la mythologie égyptienne à Seth et à Montou.

L'œil d'HORUS, fils d'Osiris et d'Isis, des Francs-Maçons, risque de ressembler à celui de Caïn tué par Abel. L'œil était dans la tombe et regardait Caïn. Osiris est noyé dans le Nil par un complot de son frère SETH, malgré son démembrement (de la Syrie), il reprend vie et force avec la puissance magique de ses sœurs Isis et Nephtys, et devient le Juge suprême des Lois de Maät et des âmes. Lors du combat qui opposa le dieu Horus à son oncle Seth, Seth arracha l’œil d’Horus et le déchira en six morceaux. Ce fut le dieu Thot qui reconstitua « l’œil oudjat » car Thot était le patron des médecins et le seigneur du temps. le livre d'Hénoch de la Bible, le considère comme le scribe de D.ieu, il est l'arrière grand père de NOË dans le déluge, ce qui place la trilogie HORUS-SETH-OSIRIS-THOT antérieure au déluge. THOT est le Dieu des Francs-maçons, par cette aventure qui a marqué depuis les croisades, la profonde tendance homosexuelle de la Maçonnerie, que l'on retrouve à la tête de l'Eglise Catholique, avec la nomination du Sublime Patriarche Grand Conservateur de l'Ordre 95ème Degré du RAPMM et celle du

Souverain Sanctuaire International
de Memphis-Misraïm en 99 degrés

ainsi que le Grand Hiérophante Mondial

œuvrant au Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm 
au sein de l’Ordre des Rites Unis de Memphis & Misraïm

Un épisode des Aventures d'Horus évoque les penchants homosexuels de Seth. Une nuit, alors que les deux dieux sont couchés dans le même lit, Seth tente un assaut sexuel sur Horus. Dans l'esprit de Seth, le viol sur son neveu est destiné à dégrader son rival afin de l'écarter du trône. Le désir homosexuel est l'une des caractéristiques majeures de Seth. Dieu du chaos et de la confusion, sa sexualité est violente et aveugle, active et passive. Déjà les textes des Pyramides évoquent la sexualité débridée des deux divinités ; Seth et Horus se sodomisant mutuellement. Dans un conte mythologique du Moyen Empire découvert à Kahoun, Seth vante la beauté des fesses d'Horus et veut un rapport sexuel avec lui. Horus accepte à la condition que Seth lui donne une partie de sa puissance divine.

La rencontre met Horus en danger, car dans la tradition égyptienne, le sperme est une substance puissante et dangereuse, semblable à du poison. Selon certains textes, le sperme de Seth pénètre dans le corps d'Horus et lui fait mal. Dans les Aventures, Horus contrecarre Seth en attrapant le sperme de Seth dans ses mains. Pour purifier Horus de cette souillure, Isis coupe les mains d'Horus, les jette dans le Nil puis lui en donne deux autres. Pour se venger de Seth, Isis dépose le sperme d'Horus sur une feuille de laitue que Seth mange sans se rendre compte de rien. La défaite de Seth est évidente lorsque cette semence apparaît sur son front comme un disque d'or. Ayant été imprégné de la semence de son rival, il donne naissance au disque lunaire. Prestement, Thot s'empare du disque et le place sur sa tête. Cependant, d'après des allusions des textes des Pyramides, c'est Thot en personne qui est issu de cette union hors-norme ; le dieu lunaire étant « le fils des Deux Rivaux ». Ce qui vaut la GPA à notre République Franc-Maçonne et polissonne. Pour un Franc-Maçon la vérité n'est que relative et celle de demain est différente de celle d'hier, aussi le Grand Architecte de l'Univers est HERMES-THOT, scribe du D.ieu des Juif.

De retour des États-Unis, Emmanuel Macron appelle Vladimir Poutine

Le chef d’État français a téléphoné ce dimanche à son homologue russe pour discuter du nucléaire iranien ainsi que de sa visite à Washington.

Quelques jours après sa visite aux États-Unis, Emmanuel Macron s'est entretenu par téléphone dimanche avec Vladimir Poutine, rapporte le Kremlin. Lors de cette  conversation initiée par l'Élysée, les Présidents ont convenu de la nécessité de préserver l'accord sur le programme nucléaire de l'Iran, ajoute la présidence russe.

Cet entretien a eu lieu alors qu'Emmanuel Macron a effectué en début de semaine une visite de trois jours à Washington où il a rencontré Donald Trump, qui conteste le bien-fondé de l'accord sur l'Iran, signé en juillet 2015 et ratifié par la suite par l'administration Obama.

«Les Présidents russe et français se sont prononcés en faveur du maintien du Plan global d'action et son respect rigoureux. D'autres problèmes actuels de l'agenda international ainsi que les relations russo-françaises ont été abordés», indique le Kremlin.

Emmanuel Macron est attendu en Russie les 24 et 25 mai pour participer au forum économique de Saint-Pétersbourg.

Le principe de cette visite avait été décidé lors du déplacement de Vladimir Poutine en France, où Emmanuel Macron l'avait invité au château de Versailles peu après son élection en mai 2017.

Les présidents français et russe ont de nouveau affirmé leur attachement à l'accord sur le nucléaire iranien de 2015. Emmanuel Macron souhaite néanmoins l'adoption de trois nouveaux «piliers», dans l'espoir de maintenir Washington dans l'accord.

Le président français Emmanuel Macron et son homologue russe Vladimir Poutine se sont accordés, lors d'une conversation téléphonique ce 30 avril citée par le Kremlin, sur la nécessité de préserver et de mettre pleinement en œuvre l'accord sur le nucléaire iranien de 2015. Ils en appellent, une fois encore, à son maintien et à sa «stricte application», alors que le président américain Donald Trump n'a pas encore annoncé s'il décidait de sortir de cet accord.

Donald Trump doit décider le 12 mai si les Etats-Unis sortent de l'accord 

Selon un communiqué du Kremlin, cet appel a eu lieu à l'initiative de l'administration française. Les services de l'Elysée ont quant à eux publié sur Twitter une vidéo tournée dans l'avion présidentiel au moment où le chef de l'Etat entame sa conversation avec Vladimir Poutine.

 

«L'Iran ne doit jamais posséder l'arme nucléaire. La stabilité de la région et la sécurité internationale en dépendent. Nous y travaillons, comme nous devons aussi œuvrer pour une paix juste en Syrie», peut-on lire en commentaire de ce tweet-vidéo.

Lors de sa récente visite aux Etats-Unis, Emmanuel Macron avait formulé une série de propositions à Donald Trump pour tenter de préserver l'accord sur le nucléaire iranien, signé par Téhéran, l'Union européenne et six Etats dont les Etats-Unis. Selon la proposition française, l'accord actuel deviendrait le premier des «quatre piliers» d'un futur texte. Les autres «piliers» concerneraient l'après-2025, quand certaines clauses sur les activités nucléaires expireront.

L'Iran a pour sa part fait savoir qu'il n'accepterait «aucune restriction au-delà de ses engagements» actuels, battant en brèche l'offre française. La Russie, de son côté, a déclaré qu'elle ne voyait «pas d'alternative» à l'accord.

Donald Trump doit annoncer le 12 mai prochain s'il maintient son pays dans l’accord signé en juillet 2015, après de longues négociations entre les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne, ainsi que l'Union européenne et l'Iran.

Lire aussi : Rohani prévient Macron que l'accord sur le nucléaire iranien n'est en «aucune manière négociable»

Syrie : conseil de guerre en Israël

 

Alors que les responsables de Tel-Aviv ont jusqu’ici refusé de s’exprimer sur l’attaque au missile menée dans la nuit du dimanche 29 au lundi 30 avril contre des cibles sur le territoire syrien, le cabinet de sécurité israélien se réunit en urgence cet après-midi afin d’examiner les conséquences de cette frappe et les tensions sévissant le long des frontières du nord d’Israël.

Selon le journal israélien Jerusalem Post qui rapporte la nouvelle, les dernières évolutions en Syrie ainsi que les derniers rapports diplomatiques et en termes de renseignement sur le Plan global d’action conjoint (PGAC, accord sur le nucléaire iranien) sont à l’ordre du jour de cette réunion.

Des sources locales ont rapporté ce lundi matin que des bases militaires syriennes à Hama et Alep avaient é.té prises pour cible de plusieurs missiles.

Se référant aux dires du ministre israélien des Affaires militaires, Avigdor Lieberman, le journal israélien Haaretz a prétendu que Tel-Aviv se réservait une liberté d’action en ce qui concerne les opérations militaires en Syrie, insinuant qu’Israël a été l’auteur des frappes aux missiles menées dans la nuit de dimanche à lundi contre la Syrie.

Joint par l’agence de presse russe Sputnik, un porte-parole de l’armée israélienne a pourtant refusé de s’exprimer sur ces attaques. « Nous ne pouvons rien dire à ce sujet », a affirmé le porte-parole.

Rappelons aussi que le lundi 9 avril très tôt dans la matinée, l’aéroport militaire T4 dans la province syrienne de Homs a été frappé par plusieurs missiles qui auraient tué, selon certaines sources, au moins 14 personnes.

Le ministère russe de la Défense a alors annoncé que deux avions d’assaut israéliens, en violant l’espace aérien du Liban, avaient largué 8 missiles sur la base aérienne T4 dans la province de Homs dont 5 avaient été interceptés par la DCA syrienne.

Le conseiller du Leader de la Révolution islamique pour les affaires internationales, Ali Akbar Velayati, a annoncé mardi dernier que « le crime du régime israélien consistant à frapper la base aérienne en Syrie » ne resterait pas sans riposte.

Après les tirs de missiles sur les positions militaires de l’armée syrienne dans les provinces de Hama et d’Alep, le régime d’Israël ferme son espace aérien par crainte de représailles, rapportent les médias israéliens.

L’espace aérien en question s’étend des hauteurs du Golan à l’est du fleuve du Jourdain.

Dimanche soir, à 22h30, heure locale, un dépôt d’armes et de munitions de la 47e division de l’armée syrienne et un autre dépôt à l’est d’Alep ont été la cible de missiles. Les auteurs de ces attaques sont encore inconnus. 

L'Empire-Fiction de Macron basé sur une fiction- système

Le système capitaliste n’a pas de bord.

C’est une machine autophage qui se nourrit même de sa fiente. Il n’y a pas de déchet. Il se nourrit du mensonge, il se nourrit de la vérité. Il se nourrit de la vie, il se nourrit de la mort. Il se nourrit de la haine, il se nourrit de l’amour….

Il est intéressant de noter comment la fiction devient une véritable matière première dans le bloc où le soleil se meurt. Est-ce le nouvel or noir mais qui existe pourtant depuis que les hommes existent mais qui aujourd’hui peut être mis à profit pour créer et fournir du travail à toute une classe d’universitaires (bac +5, bac +8) et de gens de la culture, d’intellectuels ? Car il faut bien constater que la fiction : la Russie a influencé les élections dans l’Empire (autres fictions : Skripal, la Goutha, Alep, les ADM de Sadam Hussein…), il faut bien constater que depuis plus d’un an cette matière première est travaillée par des dizaines de personnes. Beaucoup de temps a été consacré à mener des recherches, produire des rapports, écrire des articles, les publier, les lire, les discuter…

Beaucoup d’argent et d’énergie sont et ont été investis dans le travail de cette matière première afin de la faire changer de niveau : passer du niveau d’énergie mensonge au niveau d’énergie vérité. Mais malgré l’implication de l’élite la mieux formée de la Nation on n’ a toujours pas trouvé la bonne formule pour la faire passer d’un niveau à l’autre. Ce qui signifie, entre autres, que d’un point de vue sociétal, cette fiction est une bonne fiction car elle permet à l’argent de circuler, aux intellectuels d’avoir un pécule et de la reconnaissance, bref d’exister.

C’est une belle et bonne fiction car elle est vraisemblable et résistante. Il existe donc des bonnes et des mauvaises fictions. L’affaire Skripal, les ADM de Sadam peuvent être qualifiées de fictions moins bonnes par rapport à la fiction la Russie a influencé les élections. Pourquoi ? Dans le cas de Skripal et des ADM si on ne peut pas trouver les traces, les preuves matérielles, la fiction passera pour ce qu’elle est : un mensonge et la poursuite des prétendus responsables, s’ils n’ont pas été punis ou exécutés avant toute administration de la preuve, s’estompera d’elle même. On arrêtera d’écrire et de parler sur.

Quant à la fiction la Russie a… aucune preuve matérielle ne pourra jamais être fournie, démontrant sa véracité ou sa fausseté définitivement. Cette fiction qui ne s’ancre pas dans la réalité n’a pas besoin d’elle pour continuer son chemin mais seulement du désir. On aurait pu dire n’importe quoi sur la Russie pourvu que cela apparaisse suffisamment vraisemblable ou que les commanditaires aient suffisamment de ressources financières et médiatiques pour l’imposer comme telle. Cette fiction appartient au domaine circulaire du langage. A l’intérieur de ce cercle, elle peut, tant que le désir de le répéter existe, se répéter à l’infini tout comme le Marquis de Sade qui a écrit la plupart de ses œuvres en prison s’est répété tout en se renouvelant. Cette fiction appartient totalement au domaine de la fiction au même titre qu’un roman ou que n’importe quelle œuvre littéraire. On n’attend pas d’un roman qu’il soit vrai ou faux, tout au plus, on attend qu’il soit vraisemblable.

Tant qu’il existera donc le désir (politique ou autre) de travailler cette matière première : la Russie a influencé les élections de la nation indispensable, on continuera à rechercher et produire des histoires. A moins qu’on ne trouve, comme le pétrole a remplacé le charbon, une meilleure fiction.
Faut-il rechercher le créateur de la fiction : la Russie a.. afin de lui décerner un prix pour le remercier du bien qu’il a fait à la Nation indispensable et donc à l’humanité toute entière ?

Someone

Inventeur du concept BSM (Bloc où le soleil se meurt)

Un Général américain: "les Russes bloquent nos hélicoptères de combat, et détruisent nos communications en Syrie, mais ils se contentent de faire cela".

Il semble y avoir une guerre de guerre électronique en Syrie et les Russes semblent la gagner.

Les États-Unis connaissent une guerre électronique "agressive" de la part de leurs "adversaires" en Syrie, a déclaré un haut général américain. Alors que les médias pointaient du doigt la Russie, celle-ci a nié toute implication, affirmant qu'elle avait mieux à faire que de harceler les avions américains.

La déclaration a été faite mardi par le chef de l'US Army Operations Command (SOCOM), le général Tony Thomas. L'interférence "quotidienne" en Syrie perturbe les communications militaires américaines et entrave les missions aériennes, a déclaré le général au Symposium GEOINT 2018 de la US Geospatial Intelligence Foundation.

 

«À l'heure actuelle en Syrie, nous sommes dans l'environnement de guerre électronique le plus agressif de la planète contre nos adversaires», a déclaré Thomas. "Ils nous testent tous les jours, ils réduisent nos communications, désactivant nos AC-130, et cetera."

Certains rapports suggèrent que Thomas faisait référence à EC-130H Compass Call. L'EC-130H est un avion spécifiquement conçu pour contrer et mener sa propre guerre électronique, et si les machines étaient rendues inutilisables par certains "adversaires" sur leur propre terrain, cela aurait été une révélation assez embarrassante.

Les images de son discours montrent clairement que Thomas parlait des hélicoptères de combat rapproché AC-130, qui relèvent du commandement SOCOM. Alors que le général ne pointait du doigt personne, les médias, qui ont rapporté ses remarques, ont impliqué et même explicitement affirmé que les Russes étaient derrière l'interférence électronique.

Le secrétaire américain à la Défense, James Mattis, est intervenu jeudi, déclarant qu'il n'était pas prêt à rejeter la faute sur l'ingérence électronique en Syrie contre la Russie. Mis à part Moscou, les forces gouvernementales syriennes et les militaires iraniens sont également présents dans le pays, a déclaré le responsable à la Commission des forces armées du Sénat jeudi.

Moscou a fermement rejeté les allégations de sa participation. La Russie "a d'autres choses à faire en Syrie" que de brouiller les hélicoptères de combat américains, a déclaré le vice-président du comité de défense du Conseil de la Fédération, le sénateur Yevgeniy Serebrennikov, qui aide les Syriens à mener une vie paisible.

"Je ne sais pas ce qu’ils appellent "adversaires" exactement, mais la Russie n'a rien à voir avec cela, et toutes les allégations ne sont pas fondées", a déclaré le responsable.

Source: RT

 

Le brouillage russe fait tomber les drones américains sur la Syrie

Les Américains se plaignent d'un "impact opérationnel sur l'armée américaine en Syrie"

Quatre officiels américains confirment que le brouillage a commencé après que la presse occidentale a commencé à lancer des accusations selon lesquelles les Syriens avaient utilisé des armes chimiques et préparé le terrain pour une intervention militaire.

Le rapport de NBC indique que les Russes ne brouillent que des drones de surveillance plus petits, plutôt que des drones de combat Predator plus grands, mais ceci n'est qu'une façon de dire que les drones de frappe ne sont pas utilisés pour le combat en ce moment.

Les Américains se plaignent que le signal de brouillage russe "a un impact opérationnel sur les opérations militaires américaines en Syrie", mais ne disent pas si cela provoque un crash des drones.

En tout cas, il semble bien que cela les rend inutiles. Auparavant, lorsque les Russes bloquaient le ciel sur l'Ukraine de l'Est, les drones étaient immobilisés car ils n'étaient pas utilisés de toute façon et risquaient de s'écraser:

L'armée russe a brouillé quelques drones militaires américains opérant dans le ciel syrien, affectant sérieusement les opérations militaires américaines, selon quatre responsables américains.

Les Russes ont commencé à brouiller quelques plus petits drones américains il y a plusieurs semaines, selon les autorités, après les fake news relatives à une série d'attaques présumées d'armes chimiques contre des civils dans la Ghouta orientale tenue par les terroristes takfiris. L'armée russe, consciente que les Américains préparent une attaque contre la Syrie, a commencé à brouiller les systèmes GPS des drones opérant dans la région, ont expliqué les responsables.

Selon le Dr Todd Humphreys, directeur du laboratoire de radionavigation de l'Université du Texas à Austin, le brouillage, qui consiste à bloquer ou à brouiller la réception par un drone d'un signal provenant d'un satellite GPS, peut être simple.

"Les récepteurs GPS de la plupart des drones peuvent être assez facilement bloqués", a-t-il dit.

Humphreys, un expert sur l'usurpation et le brouillage du GPS, prévient que cela pourrait avoir un impact significatif sur les drones américains, provoquant leur dysfonctionnement ou même leur crash. «À tout le moins, cela pourrait causer une certaine confusion» pour l'opérateur de drone au sol si le drone signale une position incorrecte ou s'il est perdu », a-t-il dit.

Selon Humphreys, les analystes américains ont d'abord capturé les drones militaires russes dans l'est de l'Ukraine il y a quatre ans, après l'invasion de la Crimée. Il a déclaré que les brouilleurs étaient initialement détectés comme de faibles signaux provenant de l'espace, rebondissant sur la surface de la Terre. Les brouilleurs «ont eu un impact assez significatif» sur les drones de surveillance des Nations Unies qui tentaient de surveiller la zone, immobilisant la flotte pendant des jours et stoppant la collecte de renseignements depuis les airs.

Le département de la Défense ne dira pas si le brouillage fait planter des drones, en invoquant la sécurité opérationnelle. "L 'armée américaine maintient des contre - mesures et des protections suffisantes pour assurer la sécurité de nos avions habités et non habités, de nos forces et des missions qu'ils soutiennent", a déclaré le porte - parole du Pentagone, Eric Pahon.

Mais un officiel a confirmé que la tactique avait un impact opérationnel sur les opérations militaires américaines en Syrie.

Les officiels ont déclaré que l'équipement utilisé était développé par l'armée russe et qu'il était très sophistiqué, s'avérant efficace même contre certains signaux cryptés et récepteurs anti-brouillage. Les drones touchés jusqu'ici sont de plus petits avions de surveillance, par opposition aux plus grands prédateurs et moissonneurs qui opèrent souvent dans des environnements de combat et peuvent être armés.

Dr. Humphreys dit que bien que les attaques se produisent dans le cyberespace, les résultats sont encore sérieux.

"Elles sont un peu moins hostiles qu'une balle cinétique, mais parfois l'effet peut être tout aussi dommageable", a-t-il dit. "C'est comme si on leur tirait dessus avec des ondes radio au lieu de balles. "