09 janvier 2018

WWIII : ISRAËL A LA MANOEUVRE AU MOYEN-ORIENT, EN FRANCE, ET DANS LE MONDE LIBRE DE SE FAIRE ENCHAÎNER.

Laos signifie le Peuple de DIEU, la Nation prise dans son ensemble. C'est du mot grec LAOS que vient le mot Laïque. Seul le Peuple est souverain. Il est temps de réunir ceux qui veulent redonner le Pouvoir au Peuple de Dieu et au Libre Arbitre des Hommes. (ce Blog non professionnel, ne fait pas appel à la publicité ni à des subventions pour exister , il est gratuit et tenu par des bénévoles).

 

facebook4

WWIII : ISRAËL A LA MANOEUVRE AU MOYEN-ORIENT, EN FRANCE, ET DANS LE MONDE LIBRE DE SE FAIRE ENCHAÎNER.

Publié le 9 janvier 2018 par José Pedro, collectif des rédacteurs dans LAOSOPHIE sur Overblog

WWIII : ISRAËL A LA MANOEUVRE AU MOYEN-ORIENT, EN FRANCE, ET DANS LE MONDE LIBRE DE SE FAIRE ENCHAÎNER.

La Commission européenne a recommandé aux résidents de l'UE souhaitant préserver la sécurité de leurs informations personnelles face aux services spéciaux US de supprimer leurs comptes Facebook.

Marc Zuckerberg, PDG de FACEBOOK et petit fils de David Rockefeller s'attaque à l'IRAN, mais les services secrets du VEVAK veulent sa mort et l'auront.

La Guerre se normalise entre la Syrie et Israël qui adore la Guerre. La Russie prévient qu'elle va devoir intervenir, et ne se laissera pas bombarder sur la base aérienne russe de Hmeimim, dans la province syrienne de Lattaquié, et la Chine se positionne au Moyen Orient. Israël Frappe encore.

Mark Zuckerberg est le petit-fils de David Rockefeller, je croyais que tout le monde le savait. Le saviez-vous? Facebook a commencé avec 500 millions de $ de la CIA et Zuckerberg a commencé par être un voleur du projet Facebook , les frères Winklevoss abandonnent leur procédure contre Zuckerberg. Le Monde Juif de l'Argent gouverne le Monde et D.ieu n'en veut pas. Comment va-t-il faire sinon de le noyer. Marc Zuckerberg est poursuivi par les agents Iraniens du VEVAK qui veulent le tuer ou prendre sa fille Maxima.

zuckerberg-rockefeller

Le créateur milliardaire du réseau social Facebook Mark Zuckerberg a élargi la protection de son domicile dans la Silicon Valley à 16 personnes qui se relaient pour assurer sa sécurité.

Auparavant limitée, sa sécurité est désormais impressionnante. Désormais papa d'une petite fille, le co-fondateur de Facebook n'a pas pris les menaces proférées à son encontre à la légère. 

Connu pour sa discrétion et pour son mode de vie «normal», Mark Zuckerberg doit désormais s'accommoder d'une présence constante pour assurer sa sécurité, à l'instar d'autres fortunes de la Silicon Valley. 

Le site du Telegraph rapporte que les voisins de Zuckerberg à San Francisco se plaignent déjà de sa protection. Ils se seraient notamment plaints que les gardes de sécurité de l’entrepreneur occupent illégalement les meilleures places de parking du quartier...

Mais compte tenu du fichage de tous les internautes qu'il communique à la DGSI (Direction Générale des Services Intérieurs du contre-espionnage Français) par la société Patantir, Facebook ne cesse d'agacer et de donner des privations de liberté aux abonnés sur son réseau. Jusqu'à quand pourrons-nous subir cette censure de débile? Des plaintes collectives circulent déjà en France et ailleurs pour arrêter cette intrusion maladive d'un PDG un peu PD et qui n'aime pas les femmes. Palantir Technologies est une entreprise de services et d'édition logicielle spécialisée dans l'analyse et la scienc...e des données, communément appelé Big data ou mégadonnées, basée à Palo Alto en Californie et financée par la CIA.

PDG : Alex Karp (2004–)
Création : 2004
Nombre d'employés : 2 000
Actionnaires : Fondateurs, salariés
Effectif : 2000
Fondateurs : Peter Thiel, Alex Karp, Stephen Cohen, Joe Lonsdale, Nathan Gettings

Marc Zuckerberg est consulté par la Maison Blanche régulièrement avec TRUMP et les PDG suivants dont la société Palantir:

Ajay Banga, DG de MasterCard

  • Jeff Bezos, PDG d'Amazon
  • Zachary Bookman, DG d'OpenGov
  • Safra Catz, Co-Directrice Générale d'Oracle
  • Tim Cook, DG d'Apple
  • John Doerr, Président de Kleiner Perkins 
  • Pat Gelsinger, DG de VMware 
  • Alex Karp, DG de Palantir
  • Brian Krzanich, DG d'Intel
  • Tom Leighton, DG d'Akamai 
  • Bill McDermott, DG de SAP
  • Steven Mollenkopf, DG de Qualcomm
  • Satya Nadella, DG de Microsoft
  • Shantanu Narayen, DG de Adobe
  • Ginni Rometty, DG d'IBM
  • Eric Schmidt, Président Exécutif d'Alphabet
  • Julie Sweet, DG d'Accenture
  • Peter Thiel, Founders Fund

Avec toutes les conversations sur Facebook dernièrement et avec les divers blocages/bans/censures récents, je songeais à ajouter ma pierre à l’édifice et peut-être à laisser les gens en savoir plus à propos de ce jeune homme. Vous savez quand ce type est soudainement apparu sur la scène j’étais curieux sur la façon dont il avait lancé sa start-up. Le changement de nom est je suppose, délibéré, afin de dissimuler qui il est vraiment. Le saviez vous car apparemment personne ne semble avoir percuté ?

La chose importante à savoir sur Mark Zuckerberg, est que son grand père est le centenaire tristement célèbre, j’ai nommé David Rockefeller. Vous savez ce type de la Commission Trilatérale, du Groupe Bilderberg, celui qui possède la Chase Manhattan Bank, et qui est une grande personnalité influente du Council on Foreign Relations et a avoué dans son mémoire qu’il complotait contre les intérêts des Etats-Unis au bénéfice du monde entier pour créer un nouvel ordre mondial ? Ca vous dit quelque chose ? Eh bien ce type est l’ami de toutes les têtes de mort qui veulent nous exterminer. Et ensuite on a son fils David et dont le fils n’est autre que Mark Zuckerberg dont la valeur est estimée à 35,7 MILLIARDS de dollars. Alors ça vous écœure? Pourquoi il a changé de nom je n’en sais rien. Une recherche standard indique qu’il n’a pas révélé les noms de ses parents. Il semblerait que sa femme est Pricella Chan. Donc il a 31 ans, les poches remplies de tune et il est le fils de David Rockefeller. Je l’ai toujours su et je pensais que tout le monde le savait déjà. Donc excusez moi si j’ai postillonné dans la soupe.

Mark Zuckerberg est Jacob Greenberg et est le petit-fils de David Rockefeller (/r/conspiracy)

Mark Zuckerberg is Jacob Greenberg is grandson of David Rockefeller? i (self.conspiracy)

soumis il y a 3 ans par make_mind_free2go

so this is how to be king of the world?

"TAP - Facebook was funded with $500 million from a CIA owned bank, which was a bit suspicious.

Zuckerberg means 'sugar mountain'.

That's their secret word for Facebook no doubt. A mountain of information from which they can extract billions. Bill Gates comes from a multibillionaire eugenicist family, which was kept well hidden in the early years of Microsoft. The same families control it all. Yet is this story true? http://projectavalon.net/forum4/showthread.php?45126-Mark-Zuckerberg-Is-Claimed-To-Be-Grandson-Of-David-Rockefeller.

"It has been revealed that Mark Zuckerberg is the grandson of David Rockefeller. His true name is Jacob Greenberg, also grandson to Hank Greenberg. He is royalty.

Some police records show a Jacob Greenberg was arrested for possession of marijuana when a much younger man. His mugshot was taken, which looks like a younger FaceBook icon with 99% reliability.

It was later revealed that this could indeed be the man the world knows as Mark Zuckerberg.

Also, the Rothschilds own 8% of FaceBook shares. The hidden agenda for the FaceBook social network is to aid the growth of the police state and one world government movement. According to the TAP Blog, the venture Facebook was funded with $500 million from a CIA owned bank. One can only wonder if the other giant Google has similar disguised progeny. The adopted name Zuckerberg means sugar mountain in German." http://gold-silver.us/forum/showthread.php?67702-Zuckerberg-is-David-Rockefeller-s-Grandson!-Clinton-greatgrandson-of-JD-Rockefeller

publié il y a un an par make_mind_free2go

docn c’est de cette façon là que que l’on devient le roi du monde?

“TAP – Facebook a reçu 500 millions de dollars de fonds d’une banque possédée par la CIA, ce qui est relativement suspect.

“La montagne de sucre” veut dire Zuckerberg.

C’est leur nom top secret pour Facebook, aucun doute là dessus. Une montagne d’information qui peut générer des milliards. Bill Gates provient d’une famille adonnée à l’eugénisme multi-milliardaire; secret qui a bien été gardé durant les premiers jours de Microsoft. La même famille contrôle tout. http://projectavalon.net/forum4/showthread.php?45126-Mark-Zuckerberg-Is-Claimed-To-Be-Grandson-Of-David-Rockefeller

“Il a été révélé que Mark Zuckerberg est le petit-ils de David Rockefeller. Son véritable nom est Jacob Greenberg, aussi le petit-fils de Hank Greenberg. Il est de sang bleu.”

Quelques fichiers de la police montrent que Jacob Greenberg a été arrêté en possession de cannabis quand il était encore un jeune homme.

Il a plus tard été révélé qu’effectivement il pourrait bien être la personnalité mondialement reconnue du nom de Mark Zuckerberg.

Aussi, sachez que les Rothschild possèdent 8% des parts de Facebook. L’agenda occulte du réseau social Facebook est de contribuer à l’établissement d’un état policier et d’un gouvernement mondial. Selon le blog TAP, Facebook a reçu 500 millions de dollars d’une banque de la CIA. On peut se demander même si d’autres géants du web recèlent de tels secrets eux aussi. Le nom Zuckerberg veut dire “montagne de sucre” en Allemand. http://gold-silver.us/forum/showthread.php?67702-Zuckerberg-is-David-Rockefeller-s-Grandson!-Clinton-greatgrandson-of-JD-Rockefeller

https://french.almanar.com.lb/723094Facebook aux ordres d’Israël pour une Guerre avec l'Iran. 

facebook_racisme
Entité sioniste - Moyen-Orient
Intercept, magazine d’investigation en ligne, apporte les preuves : Facebook a passé un accord avec la ministre la plus extrémiste et raciste du gouvernement israélien, Ayelet Shaked, en charge du portefeuille de la « justice » et s’est engagé à censurer tous les posts qui ne plaisent pas à Israël.

Comme le révélait The Intercept et le rapportait The Guardian, une délégation de Facebook et le gouvernement israélien se sont rencontrés en septembre 2016. L’objectif de cette entrevue : pousser Facebook à censurer les posts « incitant à la violence », et avant tout ceux des militants palestiniens qui protestent contre l’occupation israélienne.

Suite à cette rencontre, il semble désormais clair que le gouvernement israélien et Facebook ont trouvé un arrangement. En effet, la ministre israélienne de la Justice, Ayelet Shaked, a déclaré que Tel-Aviv avait soumis 158 demandes afin de faire retirer des contenus considérés comme incitant à la haine. Selon elle, Facebook aurait accepté 95 % des demandes.

Des centaines de Palestiniens arrêtés pour leurs posts Facebook

Dans les semaines suivant cet accord, le « collective Palestinian Information Center » a également constaté qu’au moins 10 comptes des administrateurs de leurs pages Facebook en arabe et en anglais — suivies par plus de 2 millions de personnes — ont été suspendus, et sept d’entre eux de façon permanente.

En mars 2017, Facebook a également brièvement fermé la page du Fatah, pour le post d’une ancienne photo de Yasser Arafat tenant un fusil.

L’étendue de cette censure est détaillée dans un rapport publié par le Centre palestinien pour le développement et les libertés des médias (MADA). Celui-ci liste une vingtaine de comptes de journalistes et d’activistes pro-palestiniens suspendus ainsi que la fermeture de pages du même type.

« Israël ne veut pas que le récit des violations commises dans les territoires occupés atteigne une audience mondiale », assure, sur Al Jazeera, Musa Rimawi, le directeur du MADA.

Une branche de l’armée israélienne pour recueillir des renseignements en ligne et surveiller les mots-clés sur les réseaux sociaux

D’ailleurs, parmi les comptes supprimés par Facebook figurent des membres de deux agences qui couvrent l’information quotidienne dans les territoires palestiniens occupés. Quatre éditeurs de l’agence de presse Shehab, qui compte plus de 6,3 millions de « likes » sur Facebook, et trois cadres du Quds News Network, avec environ 5,1 millions de « likes », avaient déclaré en 2016 ne pas avoir accès à leurs comptes personnels.

Dans la longue liste des pages supprimées par Facebook à la demande d’Israël, on peut aussi citer : Palestinian Dialogue Network (PALDF.net) Gaza now, Jerusalem News Network, Radio Bethlehem 2000, Orient Radio Network, page Mesh Heck, Ramallah news, celle du journaliste Huzaifa Jamous d’Abu Dis, celle des militants Qassam Bedier, et Mohammed Ghannam, du journaliste Kamel Jbeil, les comptes de Al Quds Page, ceux de Abdel-Qader al-Titi, des jeunes activistes Hussein Shajaeih, Mohammad Za’anin, Amer Abu Arafa, ou encore Abdulrahman al-Kahlou).

Une censure qui s’étend de façon générale aux citoyens palestiniens. Des centaines d’entre eux ont été arrêtés par Israël pour leurs posts Facebook, même pour de simples messages qui critiquent la domination israélienne mais ne soutiennent pas explicitement la violence. Une branche de l’armée israélienne serait d’ailleurs spécialement chargée de recueillir des renseignements en ligne et de surveiller les mots-clés sur les réseaux sociaux.

Le 11 octobre 2015 par exemple, Dareen Tatour, 34 ans, Palestinienne possédant la citoyenneté israélienne, a été arrêtée pour ses messages sur Facebook. Elle avait, entre autres, publié un poème intitulé « Résistez mon peuple, résistez leur. »

Et le11 juillet 2016, comme le rapporte The Intercept, le centre juridique israélien Shurat HaDin a même poursuivi Facebook devant un tribunal fédéral américain au nom des familles de citoyens américains tués par des assaillants palestiniens en Israël. Pour Shurat HaDin, Facebook aurait « sciemment » apporté un soutien matériel au Hamas parce que le groupe militant palestinien « a utilisé et compté sur la plateforme et les services de communication de Facebook » pour perpétrer des actions terroristes.

Une plainte qu’un porte-parole de Facebook a jugée « sans fondement. » Les militants palestiniens se défendent également. Pour eux, ce n’est pas tant les réseaux sociaux qui incitent à la violence, mais ce sont surtout les discriminations et l’occupation israélienne dont ils sont victimes depuis des décennies.

Un discours de haine envers les Arabes propagé sur les réseaux sociaux :

En revanche les posts israéliens qui appellent à la violence contre les Palestiniens ou les Arabes, ne sont généralement pas mis en cause par Facebook.

Il est pourtant très courant que les Israéliens se servent de Facebook pour inciter à la violence, appeler au meurtre de Palestiniens.

Et le discours de haine contre les Arabes en général a pris de l’ampleur sur Facebook. Des vidéos sur YouTube et Facebook montrent des centaines de foules israéliennes en colère qui chantent, « Mort aux Arabes. » Une autre vidéo montre aussi un juif israélien attaquant un Palestinien dans un bus public et criant : « De sales Arabes, des enfants de sales meurtriers. »

Pourtant, l’état hébreu semble convaincu que seuls les post d’opposants palestiniens sont une réelle menace à la sécurité.

Par Glenn Greenwald

Source : https://theintercept.com/2017/12/30/facebook-says-it-is-deleting-accounts-at-the-direction-of-the-u-s-and-israeli-governments/

CAPJPO-EuroPalestine

Iran: Rohani demande à Macron d'agir contre "les terroristes" basés en France, la France comme Israël, abriteraient les bases de nombreux groupes terroristes affilié à Daesh et servant à la Coalition pour déstabiliser le moyen Orient. La DGSI compte les points en signalant les opposants et nationalistes, et en travaillant avec les mouvements terroristes, dont on s'aperçoit à chaque fois, que les attentats auraient pu être évités, mais ils servent la politique de l'Etat d'Urgence et de Guerre, voulue par l'OTAN, la CIA et les USA.

Belga Publié le mardi 02 janvier 2018 à 20h42 - Mis à jour le mardi 02 janvier 2018 à 22h12

International

Le président iranien Hassan Rohani a demandé mardi à son homologue français Emmanuel Macron de prendre des mesures contre les activités d'un "groupe terroriste" iranien basé en France et impliqué selon lui dans les récentes manifestations en Iran, a rapporté la télévision d'Etat.

"Nous critiquons le fait qu'un groupe terroriste ait une base en France et agisse contre le peuple iranien et encourage la violence. Nous attendons du gouvernement français qu'il agisse contre ce groupuscule terroriste", a déclaré le président iranien lors d'une conversation téléphonique, dans une claire allusion aux Moudjahidine du peuple. Les autorités iraniennes accusent les Moudjahidine du peuple, qualifiés par le pouvoir iranien d'hypocrites (monafeghines), d'alimenter les violences et d'être liés à l'Arabie saoudite, rivale régionale de l'Iran.

La demande de M. Rohani intervient au sixième jour d'un mouvement de contestation marqué par des violences meurtrières et des centaines d'arrestations dans son pays. Le général Rassoul Sanaïrad, l'adjoint politique du chef des puissants Gardiens de la révolution, a affirmé mardi que le groupe Moudjahidine du peuple "avait été chargé par les Al-Saoud (la dynastie qui règne sur l'Arabie saoudite, ndlr) et certains pays européens de créer de l'insécurité", selon l'agence Tasnim. Enfin, le vice-gouverneur de Téhéran a affirmé qu'aucun incident n'avait été signalé mardi soir à Téhéran, selon l'agence Isna. La capitale iranienne a connu de petites manifestations les trois nuits précédentes avec à chaque fois quelques centaines de personnes lançant des slogans contre le pouvoir dans le quartier de l'université dans le centre de Téhéran.

Un appel à "la retenue"

Le président français Emmanuel Macron a dit mardi à son homologue iranien Hassan Rohani sa "préoccupation" face "au nombre de victimes liées aux manifestations" des derniers jours en Iran et a appelé à "la retenue et à l'apaisement", a indiqué la présidence française.

Lors d'un entretien téléphonique, les deux dirigeants ont décidé de reporter à une date ultérieure la visite que devait effectuer le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, à Téhéran à la fin de la semaine, a précisé le palais de l'Elysée.

L'armée israélienne a mené des bombardements près d'un site militaire en Syrie 9 janv. 2018, 08:27
L'armée israélienne a mené des bombardements près d'un site militaire en Syrie Source: Reuters
Un drapeau syrien flottant près de Mogher al-Meer (illustration)L'armée syrienne a annoncé dans un communiqué que l'armée israélienne avait conduit plusieurs frappes aériennes ainsi que des tirs de missiles en Syrie. Damas affirme en outre avoir touché un avion israélien et intercepté plusieurs missiles.
Selon un communiqué de l'armée syrienne, dans la nuit du 8 au 9 janvier, l'armée israélienne atiré plusieurs missiles sol-sol en Syrie et conduit des frappes aériennes «près d'une position militaire» dans la région d'Al-Qutayfah, au nord de Damas. Ces frappes ont entraîné des dégâts matériels.

Damas ne précise pas la cible exacte de ces bombardements. L'armée syrienne annonce en revanche avoir touché un avion israélien et intercepté plusieurs missiles.

Le 4 décembre dernier, Israël avait déjà procédé à une frappe aérienne contre des bâtiment de l'armée syrienne aux alentours de Damas selon le site d'information Sana. Trois missiles sur les six lancés auraient été détruits par le système de défense aérien syrien. Quelques jours plus tôt, le 2 décembre, la défense aérienne de l'armée syrienne avait déjà intercepté et détruit au moins deux missiles israéliens ayant visé «une position militaire» dans la province de Damas. La Syrie avait alors dénoncé une «agression flagrante» contre son territoire.

Lire aussi : La Syrie affirme avoir intercepté des missiles israéliens près de Damas

Mark Zuckerberg offre une maquette de drone au pape François et voit la pub qu'ils pourraient faire ensemble pour l'humanité et pour inciter à la Guerre Israël, ce qui est fait

L’information n’est pas encore sur le site du Vatican, mais Mark Zuckerberg l’a lui-même publiée. Lundi, le fondateur de Facebook était avec son épouse Priscilla Chan, en visite auprès du pape François. Déjà en début d’année, le souverain pontife avait reçu plus discrètement la visite d’Eric Schmidt (Google) et de Tim Cook (Apple), sans qu’aucune information ne filtre sur la nature des conversations que les deux hommes ont pu avoir avec le pape.

« Priscilla et moi avons eu l’honneur de rencontrer le Pape François au Vatican. Nous lui avons dit combien nous admirons son message de miséricorde et de tendresse, et comment il a trouvé des manières nouvelles de communiquer avec les gens de toutes fois à travers le monde », écrit Zuckerberg.

À l’occasion de cette visite, le jeune PDG a offert au pape une maquette d’avion. Pas n’importe laquelle bien sûr, mais une reproduction miniature de l’Aquila, l’aile volante que Facebook met actuellement au point pour fournir un accès à internet partout dans le monde. « Nous avons discuté de l’importance de connecter les gens, particulièrement dans les parties du monde sans accès à internet », explique ainsi Zuckerberg, qui ne dit rien de la réponse du religieux, sans doute au moins autant préoccupé par l’accès à la nourriture, aux soins et à l’eau dans de multiples régions du globe.

Zuckerberg en a également profité pour parler de son entreprise caritative Chan Zuckerberg Initiative, pour laquelle il vient de céder ses premières parts de Facebook.

Priscilla and I had the honor of meeting Pope Francis at the Vatican. We told him how much we admire his message of mercy and tenderness, and how he's found new ways to communicate with people of every faith around the world.

We also discussed the importance of connecting people, especially in parts of the world without internet access. We gave him a model of Aquila, our solar-powered aircraft that will beam internet connectivity to places that don't have it. And we shared our work with the Chan Zuckerberg Initiative to help people around the world.

 

Maurice R. Greenberg

From Wikipedia, the free encyclopedia
 
Jump to: navigation, search
 
     
   

Maurice R. Greenberg

Born Maurice Raymond Greenberg
(1925-05-04) May 4, 1925 (age 92)
New York City, New York, U.S.
Education University of Miami Pre-Law Certificate, (BA)
New York Law School (LLB)
Political party Republican
Spouse(s) Corinne Zuckerman (1950–
present)
Children 4 (including Jeffrey, Evan)

Maurice Raymond "Hank" Greenberg (born May 4, 1925) is an American business executive and former chairman and CEO of American International Group (AIG), which was the world's 18th largest public company and the largest insurance and financial services corporation in history.

He is currently chairman and CEO of C.V. Starr & Co., Inc. (C.V. Starr), a diversified financial services firm that is named for the founder of AIG, Cornelius Vander Starr. He joined C.V. Starr as vice president in 1960 and was given the additional responsibilities of president of American Home Assurance Company in 1962. He was elected director of C.V. Starr in 1965, chairman and chief executive officer in 1968 and continues in that role. Greenberg is also the chairman of the board of directors and managing director of Starr International Company Inc. C.V. Starr and Starr International are collectively known as the Starr Companies.[2] Greenberg was named the most connected business executive in New York by Crain's New York Business.[3]

Contents

Early life

Greenberg was born to a Jewish family.[4] His father died when he was six and his mother, Ada Rheingold, married a dairy farmer.[4] Greenberg served in the United States Army in Europe during World War II, participating in Operation Overlord (the Normandy Landings), Liberation of Dachau, and in the Korean War, rising to the rank of captain;[4] he is a recipient of the Bronze Star, as well as Commandeur of the French Ordre National de la Legion d’ Honneur as a result of his military service in the European Theater during World War II.[5] He received his pre-law certificate from the University of Miami in 1948 [4] where he was a member of Sigma Alpha Mu Fraternity,[citation needed] and his law degree from New York Law School in 1950.[4] He was admitted to the New York Bar in 1953. He holds honorary degrees from several colleges including Brown University, Middlebury College, New York Law School and The Rockefeller University.[citation needed]

Rise and fall at AIG

In 1962 Greenberg was named by AIG's founder, Cornelius Vander Starr, as the head of AIG's North American holdings after working for Continental Casualty Company, a unit of CNA in Chicago. In 1968 Starr picked Greenberg as his successor. Greenberg held the position until 2005, when he retired from AIG[6] and was replaced by Martin J. Sullivan. He was subsequently the subject of New York State civil charges which were resolved on February 10, 2017, subject to a settlement (without any admission of wrongdoing) with the office of the New York Attorney General.[7] Greenberg is a social friend and was a client of Henry Kissinger. In 1987 he appointed Kissinger as chairman of AIG's International Advisory Board.[8]

In 2008 he appeared on ABC's "Good Morning America" criticizing the board of directors of AIG.[9] In an interview with Reactions magazine in March 2010, serialized over three parts, Greenberg stated that he did not condone AIG's strategy of selling non-core assets to pay back the United States government, and believed the terms under which AIG was provided access to bail-out funds needed to be renegotiated.[10]

Other public positions

Greenberg is Chairman Emeritus of the US-ASEAN Business Council.[11] He was also vice chairman and director of the Council on Foreign Relations and a member of David Rockefeller's Trilateral Commission. He was awarded "CEO of the Year 2003" by Chief Executive Magazine.[12]

In 1990 Greenberg was appointed by Zhu Rongji, then Mayor of Shanghai, to be the first chairman of the International Business Leaders’ Advisory Council for the Mayor of Shanghai. In 1994 Greenberg was appointed senior economic advisor to the Beijing municipal government. He was awarded “Honorary Citizen of Shanghai” in 1997. He is a member of the advisory board of the Tsinghua School of Economics and Management, a member of the International Advisory Council of the China Development Research Foundation and China Development Bank.

Greenberg was appointed as a member of the Hong Kong Chief Executive's Council of International Advisers where he served from 1998 to 2005.[13] He is a former chairman and current trustee of the Asia Society, a trustee emeritus of the Rockefeller University, and is an honorary trustee of the Museum of Modern Art, all three institutions founded by the Rockefeller family. He is also a former chairman and current member of the US–Korea Business Council and a member of the US–China Business Council. He has served on the Board of Directors of the New York Stock Exchange, the President’s Advisory Committee for Trade Policy and Negotiations, and the Business Roundtable. He is a past chairman, deputy chairman and director of the Federal Reserve Bank of New York. He is vice-chairman of the board of directors of the National Committee on United States – China Relations.

Greenberg is chairman emeritus of the New York-Presbyterian Hospital and the New York-Presbyterian Hospital Foundation, Inc. He serves as a member of the board of overseers of the Weill Cornell Medical College of Cornell University, as a life trustee of New York University, a trustee for the School of Risk Management, Insurance, and Actuarial Science and is the chairman of the Academic Medicine Development Company (AMDeC). Greenberg also serves as a member of the President’s Council on International Activities of Yale University.[citation needed] He is on the board of directors of the International Rescue Committee and is active in a number of other civic and charitable organizations. He is a former trustee of the American Museum of Natural History.[citation needed] He also serves on the board of the Manhattan Institute for Policy Research.[14]

As chairman of The Starr Foundation, Greenberg oversees the disbursement of major financial support to academic, medical, cultural, and public policy institutions.[15] He is also the former Chairman of The National Interest.[16] The Maurice "Hank" Greenberg Scholarship, administered in his name by the US-China Education Trust, supports the studies of ten Chinese students from low-income families each year at Yunnan University.[17] In February 2014 Greenberg led a group through Starr Investment Holdings that acquired health insurance claims processor MultiPlan Inc for around $4.4 billion.[18] This group, on May 5, 2016, sold MultiPlan Inc. to Hellman & Friedman for approximately $7.5 billion.[19]

Incident with Mahmoud Ahmadinejad

Greenberg gained visibility when he clashed with Mahmoud Ahmadinejad over the Iranian president's denial of the Holocaust. On September 20, 2006, the Council on Foreign Relations hosted a small meeting of select council members with Ahmadinejad, who began by saying that we need to "continue studying" whether it happened. According to David E. Sanger, Chief Washington Correspondent for The New York Times,[20] Greenberg listened for fifteen minutes while Ahmadinejad continued talking about the Palestinians, World War II, and if the Holocaust killings had happened at all. Sanger writes, "Then Hank Greenberg, who had been on a slow boil through the evening, spoke up. He had been a young soldier at the end of the war, and participated in the liberation of the camps. 'I went through Dachau in the war and saw with my own eyes.'" President Ahmadinejad responded by asking if Greenberg was old enough to have participated in the liberation of Dachau.[21] "I'd like an answer regarding whether you think the Holocaust occurred," insisted Greenberg. To which Ahmadinejad replied "I think we should allow more impartial studies to be done on this."[22]

Legal issues

The State Attorney General's Office pursued Greenberg in a New York State civil court action which concluded with a settlement (without any admission of wrongdoing) on February 10, 2017.[23] Spitzer did bring civil charges against Greenberg, though Spitzer and his successors dropped seven of the nine initial charges.[24]

In November 2012 a Miami court dismissed Greenberg's claims that the Federal Reserve Bank of New York breached its fiduciary duties to AIG shareholders.[25] In late 2011 Greenberg's Starr International announced a lawsuit against the federal government. According to Reuters, the lawsuit seeks $55.5 billion in damages against the government stemming from the government's financial bailout in 2008.[26][27] Following a lengthy trial in Fall 2014, the Court of Federal Claims ruled in June 2015 that the federal government acted without authority, but did not award any damages.[28] In a decision on appeal in the US Court of Appeals for the Federal Circuit in Washington, DC, a three judge panel remained silent with regard to the Court of Claims decision on both liability and damages, but claimed that Starr lacked standing to file the suit in question, holding that standing belonged solely to AIG. Starr’s counsel David Boies has stated that Starr shall appeal this case to the US Supreme Court.[29][30] The market value of the 79.9% of AIG Common Stock the government acquired on the day of the government agreed to loan AIG up to $85 billion was $55.4 billion. By the end of 2012, AIG had repaid all of its loans and the government had made a $17.7 billion profit on the AIG equity it had acquired as a result, plus $6.7 billion in interests and fees.[citation needed]

In July 2013 Greenberg filed a civil lawsuit against Spitzer alleging that Spitzer made repeated defamatory statements against him.[31] This matter is stayed pending a decision on cross-appeals that were argued before the Second Department of New York’s Appellate Division in March 2016. In December, 2013 Greenberg filed a complaint with the New York State Joint Commission on Public Ethics alleging that New York State Attorney General Eric Schneiderman had violated the state’s public officer’s law by making disparaging comments about him that could potentially taint a jury venire in any trial.[32]

Political involvement

Greenberg is a major Republican donor. He donated to Mitt Romney's presidential candidacy.[33] In the Republican Party presidential primaries, 2016 he donated $10 million to support Jeb Bush's candidacy[34] and at a later point also donated $5 million to Conservative Solutions PAC which supported Marco Rubio's campaign.[35]

Biography

Greenberg married Corinne Phyllis Zuckerman in 1950 and they have four children:

Greenberg and Lawrence Cunningham wrote The AIG Story. Greenberg's career is chronicled in the 2006 book Fallen Giant: The Amazing Story of Hank Greenberg and the History of AIG.[40] He is also mentioned in the book "All devils are here".

 
     
   

Awards

  • 2015: Commandeur de l’Ordre National de la Legion d’Honneur[41]
  • 2014: French Ordre National de la Légion d’Honneur[42]
  • 2009: Double Helix Medal[43]

References

  1. Jump up ^ Farrell, Andrew. "In Pictures: Notable Drop-Offs". Forbes. 
  2. Jump up ^ "Who We Are". http://www.starrcompanies.com/WhoWeAre.  External link in |website= (help)
  3. Jump up ^ "200 Most-Connected New Yorkers". www.crainsnewyork.com. Crain's New York Business. Retrieved 2014-07-14. 
  4. ^ Jump up to: a b c d e Jewish Business News: "Hank Greenberg’s Starr Investments Buying Healthcare Claims Company Multiplan for Over $4 Billion" retrieved March 29, 2015
  5. Jump up ^ "Ceremony for the 70th Anniversary of the Normandy Landings at Liberty Island". 10 October 2016. 
  6. Jump up ^ "Greenberg and A.I.G. Sever Ties". 29 March 2005. 
  7. Jump up ^ The People v. Maurice Greenberg (PDF). 
  8. Jump up ^ Kissinger connection – see Walter Isaacson, Kissinger: A Biography, New York: Simon & Schuster, 1992, (updated 2005). (pp. 739–40)
  9. Jump up ^ "The Biggest Loser of All: Hank Greenberg". ABC News. 18 September 2008. Retrieved 14 September 2016. 
  10. Jump up ^ See Part 1, March 2010, Reactions
  11. Jump up ^ "Board of Directors - US-ASEAN Business Council". Retrieved 14 September 2016. 
  12. Jump up ^ C.J. PRINCE. "CEO of the Year Award: Maurice R. Greenberg, AIG CEO". 
  13. Jump up ^ "CE discusses economic issues with international advisers". Retrieved 14 September 2016. 
  14. Jump up ^ "Board of Trustees". Manhattan Institute for Policy Research. Archived from the original on 26 April 2015. Retrieved 2 June 2015. 
  15. Jump up ^ "'The Starr Foundation'". Retrieved 13 October 2013. 
  16. Jump up ^ "Masthead". Retrieved 14 September 2016. 
  17. Jump up ^ "GSS Scholarships". US-China Education Trust. Retrieved 2011-04-11. [permanent dead link]
  18. Jump up ^ Ramakrishnan, Sruthi (17 Feb 2014). "Group led by Greenberg's Starr to buy MultiPlan for $4.4 billion". NEWSPAPER. US. Retrieved 17 Feb 2014. 
  19. Jump up ^ "Hellman & Friedman Reach Deal to Buy MultiPlan". 6 May 2016. 
  20. Jump up ^ Sanger, Dave E. (2009). The Inheritance: The World Obama Confronts and the Challenges to American Power. New York: Random House and Google Ebooks. p. 60. ISBN 9780307407924. 
  21. Jump up ^ "Crazy like a Fox: Business Leader Maurice R. Greenberg Describes Ahmadinejad's Performance". The National Interest. September 21, 2006. 
  22. Jump up ^ Sanger, Dave E. ibid.
  23. Jump up ^ The People of the State of New York by Andrew Cuomo v. Maurice R. Greenberg, [1] New York Court of Appeals, June 25, 2013
  24. Jump up ^ "Two charges against AIG's Greenberg dropped". Associated Press / MSNBC. 9/6/2006.  Check date values in: |date= (help)
  25. Jump up ^ Bray, Chad (November 19, 2012). "Judge Tosses Suit Over AIG". The Wall Street Journal. 
  26. Jump up ^ Vikas Bajaj, "A.I.G. Rejects Shareholder Suit", The New York Times, 9 Jan 2013
  27. Jump up ^ Zajac, Andrew (7 Oct 2014). "AIG Failure Might Have Caused 'Mass Panic', Geithner Says". Case: Starr International Co. v. U.S., 11-cv-00779, U.S. Court of Federal Claims (Washington). bloomberg.com.  The market value of the 79.9% of AIG Common Stock the government acquired on the day the government agreed to loan AIG up to $85 billion was $55.4 billion. By the end of 2012, AIG had repaid all of its loans and the government had made a $17.7 billion profit on the AIG equity it had acquired as a result, plus $6.7 billion in interest and fees. Plaintiff’s Findings of Fact, pages 299 and 505, https://www.nytimes.com/interactive/2015/06/15/business/dealbook/document-ruling-in-aig-bailout-lawsuit.html; “Treasury Sells Final Shares of AIG Common Stock, Positive Return on Overall AIG Commitment Reaches $22.7 Billion,” Treasury Department Press Release (December 11, 2012), https://www.treasury.gov/press-center/press-releases/Pages/tg1796.aspx.T
  28. Jump up ^ Kessler, Aaron (June 15, 2015). "Ex AIG Chief Wins Bailout Suit, But Gets No Damages". New York Times. 
  29. Jump up ^ Frankel, Alison (December 15, 2015). "Federal Reserve tries to repair damage from AIG bailout case in new brief". Reuters. 
  30. Jump up ^ "Ex-AIG CEO Greenberg loses appeal over insurer's bailout". 9 May 2017. 
  31. Jump up ^ Rojas, Marcela (July 15, 2013). "AIG's ex-CEO Greenberg files lawsuit vs. Spitzer". USA Today. Retrieved 16 July 2013. 
  32. Jump up ^ "Ex-AIG hed Greenberg files complaint against Schneiderman". Long Island Newsday. December 30, 2013. 
  33. Jump up ^ Bender, Michael (1 October 2015). "Hank Greenberg Says He's Backing Jeb Bush". Bloomberg. Retrieved 24 February 2016. 
  34. Jump up ^ McCaskill, Nolan (7 January 2016). "Former AIG chairman Hank Greenberg invests $10 million in Jeb Bush". Politico. Retrieved 24 February 2016. 
  35. Jump up ^ Kennet P. Vogel (20 March 2016) Rubio super PAC raised $25 million last month Politico
  36. Jump up ^ "Jeff Greenberg Chairman and Chief Executive Officer". 
  37. Jump up ^ "Chubb Evan G. Greenberg". 
  38. Jump up ^ Fortune: Greenberg & Sons: AIG CEO HANK GREENBERG is a tough boss and a tough dad. Two of his sons left his company in anger. If only the story had ended there. By D$EVIN LEONARD February 21, 2005
  39. Jump up ^ "Archived copy". Archived from the original on 2014-01-22. Retrieved 2014-01-17. 
  40. Jump up ^ "Ron Shelp - Fallen Giant - About the Book". Retrieved 14 September 2016. 
  41. Jump up ^ "LEA's 85th Anniversary" (PDF). Retrieved 14 September 2016. 
  42. Jump up ^ "Ceremony for the 70th Anniversary of the Normandy Landings at Liberty Island". Retrieved 14 September 2016. 
  43. Jump up ^ MS. "CSHL DHMD Home - DHMD". Retrieved 14 September 2016. 

Further reading

  • "Greenberg and Sons", Fortune magazine, February 21, 2005.
  • Maurice R. Greenberg and Lawrence A. Cunningham, The AIG Story (2013)
    • review: James Freeman, "Insurer to the World," Wall Street Journal Feb. 6. 2013

External links

Business positions
Preceded by
Cornelius Vander Starr
Chair of American International Group
1967–2005
Succeeded by
Robert B. Willumstad
Chief Executive Officer of American International Group
1967–2005
Succeeded by
Martin J. Sullivan

 

Commentaires sur WWIII : ISRAËL A LA MANOEUVRE AU MOYEN-ORIENT, EN FRANCE, ET DANS LE MONDE LIBRE DE SE FAIRE ENCHAÎNER.

Nouveau commentaire