Laos signifie le Peuple de DIEU, la Nation prise dans son ensemble. C'est du mot grec LAOS que vient le mot Laïque. Seul le Peuple est souverain. Il est temps de réunir ceux qui veulent redonner le Pouvoir au Peuple de Dieu et au Libre Arbitre des Hommes. (ce Blog non professionnel, ne fait pas appel à la publicité ni à des subventions pour exister , il est gratuit et tenu par des bénévoles).

 

poutine-messe

WWIII : Vladimir Poutine célèbre le Noël orthodoxe dans sa ville natale, Saint Pétersbourg (VIDEO) et précise que l'Orthodoxie est restée au plus près de l'église du Christ, par rapport au Catholicisme qui se veut l'église de Satan-Lucifer.

Publié le 7 janvier 2018 par José Pedro, collectif des rédacteurs dans LAOSOPHIE sur Overblog

WWIII : Vladimir Poutine célèbre le Noël orthodoxe dans sa ville natale, Saint Pétersbourg (VIDEO) et précise que l'Orthodoxie est restée au plus près de l'église du Christ, par rapport au Catholicisme qui se veut l'église de Satan-Lucifer.

Le président russe Vladimir Poutine a signé la loi anti-terroriste controversée. Parmi les mesures de ce texte adopté un peu plus tôt par la Douma, l'interdiction de mener des activités d'évangélisation hors des lieux de culte ou auprès des personnes qui ne sont pas affiliées à aux organisations religieuses concernées et reconnues par l'Etat dont la seule Eglise et l'Eglise Orthodoxe. Cette loi est censée protéger l'Orthodoxie de toutes influences étrangères du Christianisme Protestant, Catholique, ou autres églises dites chrétiennes, mais dont l'apostasie, les a fait dévier vers le Nouvel Ordre Mondial de la Religion de Satan-Lucifer pour une religion NEW AGE, de la Franc-Maçonnerie et des Illuminati.

Pour Vladimir Poutine, c'est la Foi chrétienne orthodoxe, qui sauvera le monde

 

 

" Evoquer les racines chrétiennes de la France, c'est faire une relecture historique frelatée qui a rendu la France peu à peu nauséabonde " cette phrase sans fondement et manipulatrice, révèle bien le climat dans lequel la France est plongée depuis de nombreuses années. Elle est de Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur et des cultes.

Alors que les dirigeants européens se refusent toujours obstinément à reconnaître les racines chrétiennes de l'Europe, la France n'est pas en reste, voir la déclaration de Jacques Chirac à l'époque,  le président Vladimir Poutine, lui, non seulement les reconnait pour la Russie mais il les exalte.

Alors son célèbre discours prononcé le 19 septembre 2013, lors du Forum de Valdaï en Russie, n'a pas prit une ride et en même temps criant de vérité. « Comme on pouvait s'y attendre, on est très loin de l'apostasie tranquille d'un Jacques Chirac ou d'un François Hollande. 

Voici un extrait du discours de Vladimir Poutine plus chrétien que jamais et fier de l'être :

" Un autre défi important pour l'identité de la Russie est lié aux événements qui ont lieu dans le monde. Cela concerne les politiques étrangères et les valeurs morales. Nous pouvons voir comment beaucoup de pays euro-atlantiques sont en train de rejeter leurs racines, dont les valeurs chrétiennes, qui constituent la base de la civilisation occidentale."

"Ils sont en train de renier les principes moraux et leur identité traditionnelle : nationale, culturelles, religieuse et même sexuelle. Ils mettent en place des politiques qui mettent à égalité des familles nombreuses avec des familles homoparentales, la Foi en Dieu est égale à la Foi en Satan "

" Cet excès de politiquement correct a conduit à ce que des personnes parlent sérieusement d'enregistrer des partis politiques dont l'objectif est de promouvoir la pédophilie. Dans beaucoup de pays européens les gens sont embarrassés de parler de leur religion. Les jours de fête sont abolis ou appelés différemment : leur essence est cachée, tout comme leur fondement moral. Je suis convaincu que cela ouvre un chemin direct à la dégradation et au primitivisme, aboutissant à une profonde crise démographique et morale "'

" Quoi d'autre que la perte de la capacité à se reproduire pourrait être le meilleur témoignage de cette crise morale ?

Aujourd'hui presque toutes les nations développées ne sont plus capables de se reproduire par elles-mêmes, même avec l'aide des flux migratoires.

Sans les valeurs présentes dans la chrétienté et dans les autres religions du monde, sans les standards moraux qui se sont formés durant des millénaires, les gens perdront inévitablement leur dignité humaine "

" Nous considérons cela naturel et juste de défendre ces valeurs. On doit respecter le droit de chaque minorité à être différente, mais les droits de la majorité ne doivent pas être remis en question "

La Russie a également accepté de renouer avec son rôle traditionnel de protectrice des chrétiens d'orient, une responsabilité que l'occident a du mal à mettre en place. 

Le Kremlin veut assurer ce " devoir moral " pour lequel prie le Vatican. Le Pape François et Vladimir Poutine se retrouvent unis sur cette ligne où se joue, en partie, la survie des peuples européens : La défense des valeurs chrétiennes dans le monde moderne, mais avec un Poutine qui protège l'orthodoxie contre le reniement du Pape François au Christianisme antique pour le NEW AGE.

" Combien de temps faudra-t-il encore pour que les dirigeants occidentaux acceptent ce que le Pape a compris avant eux ? " se demande Frédéric Pons dans Valeurs Actuelles.

Vladimir Poutine dénonce l’adhésion des pays euro-atlantiques aux principes de Satan !

La réunion 2013 du Club Valdaï mérite qu’on y revienne. C’était le 20 septembre dernier et les médias français n’ont retenu que la présence sur place de François Fillon. Pourtant, c’est avant tout le discours de Vladimir Poutine, président de la Fédération de Russie, qui justifiait l’attention.

Lisez attentivement cet extrait : « Un autre sérieux défi pour l’identité de la Russie est lié aux événements se déroulant dans le monde. Ici, il y a un aspect de politique étrangère et un aspect moral. Nous pouvons voir comment certains pays euro-atlantiques sont en train de rejeter leurs racines, y compris les valeurs chrétiennes qui constituent la base de la civilisation occidentale. Ils nient les principes moraux et toutes les identités traditionnelles : nationale, culturelle, religieuse et aussi sexuelle. Ils mettent en œuvre des politiques qui rendent égales les familles nombreuses et les unions de même sexe, la croyance en Dieu et la croyance en Satan.

Les excès du politiquement correct sont tels que des gens parlent sérieusement de proposer des partis politiques qui ont pour objectif de promouvoir la pédophilie. Les gens, dans certains pays européens, sont embarrassés ou ont peur de parler de leur appartenance religieuse. Des congés sont abolis ou nommés différemment ; leur essence est cachée, tout comme leur fondement spirituel. Et on essaye avec agressivité d’exporter ce modèle partout dans le monde. Je suis convaincu que cela ouvre une voie directe à la dégradation et au primitivisme, résultant en une profonde crise démographique et morale. »

Pour Poutine, François est un politicien et non un homme d’Eglise et donc un Charlatan qui ne connaît pas la Bible et qui mène l'Eglise Catholique dans son Apostasie finale.

Selon le site en langue anglaise de Gloria TV, le Président russe Vladimir Vladimirovitch Poutine a critiqué François pour « avoir promu une idéologie politique au lieu de diriger une église », et a averti que le chef de l’Eglise conciliaire « n’est pas un homme de Dieu », pas un homme du Dieu des Chrétiens et sûrement pas le Dieu de la Bible. Et le chef d’état russe, lui-même de confession orthodoxe, de préciser :

« le Pape rêve d’un gouvernement mondial et d’un système communiste de répression, qui n’est pas compatible avec le Christianisme. Le Pape a appelé l’Amérique à être gouvernée par un gouvernement mondial pour leur propre bien. L’Europe doit devenir un seul pays sous un seul gouvernement.  Le Pape François travaille à l’établissement d’un gouvernement global communiste »

Poutine en a conclu qu’il était temps que les dirigeants du monde disent au Pape de rester sur sa propre terre…

Cela n’est pas sans rappeler ce que l’âme privilégiée Maria de la Miséricorde déclarait :

« Le communisme s’organise aujourd’hui secrètement à travers une alliance mondiale entre tous les gouvernements. Ils contrôleront tout ce que vous faites, tout ce que vous mangez, ce que vous gagnez, si vous habitez ou non dans une maison ou si vous pratiquez ou non votre religion. Pendant cette période de pression, la prière sera notre armure et nous aidera à persévérer. Jésus nous demande de Lui faire confiance. Il ne nous laissera pas souffrir longtemps. Il nous soutiendra. Les enseignements de Dieu vont subtilement disparaître. Ils seront remplacés par une série de déclarations vagues, mais poétiques, en faveur de la tolérance du péché. La dernière mystification sera le remplacement des saints sacrements par des substituts païens. Le Faux Prophète (pape) sera le cerveau de tout cela. Il proclamera être le grand prêtre de toutes les religions combinées en une seule. Cette nouvelle religion mondiale unique rendra hommage à la Bête. Tous ceux qui suivront aveuglément seront dévorés par la Bête et seront perdus pour Jésus à jamais. Le plan est soigneusement organisé. La campagne pour convertir les chrétiens hostiles à accepter des lois laïques est dirigée par un professionnel. Tout est planifié parmi beaucoup de nations par un groupe qui utilise des personnalités, des célébrités… pour soutenir leurs mensonges diaboliques. »

Rappelons qu’il est maintenant établi que François a été mis en place par les services spéciaux océaniens qui ont déposé le Pape Benoît XVI, comme l’a clairement prouvé l’Administration Trump. Notons qu’un « Pape rouge » ne gène en rien les Océaniens, n’en déplaise aux agents Eurasiens, tant qu’il prône l’invasion de l’Occident. François a toutes les « qualités » pour rester dans l’histoire comme le premier antipape depuis Benoit XIII, car après tout son prédécesseur est encore de ce monde. Et comment, au fil de la succession sur le trône de Pierre, ne pas songer à l’une des histoires légendaires de Denys de Syracuse ? Un jour, ses sbires lui signalèrent qu’au Temple d’Appolon, une vieillarde priait avec ferveur pour lui. Voulant constater de lui-même, il s’y rendit et effectivement, trouva la vénérable implorant les dieux de le maintenir en vie le plus longtemps possible. Intrigué, il lui déclara :

« Tu pries pour moi vieillarde ? Ne sais-tu pas que tout Syracuse me déteste et souhaite ma mort ? »

Et l’ancêtre de lui répondre :

« Vous êtes pire que votre prédécesseur qui était pire que celui avant lui. Alors je supplie les dieux que vous restiez en vie de peur de voir comment sera votre successeur… ».

Hristo XIEP

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Poutine: « L’Occident est contrôlé par des pédophiles sataniques. »

Le président russe Vladimir Poutine s’est prononcé contre l’épidémie des réseaux de pédophile qui ont pris le contrôle des États-Unis, du Royaume-Uni et d’autres nations Occidentales, comme la France et son Eglise Catholique qui a ouvert la porte des Enfers.

Malgré sa convergence récente et fructueuse avec le Président Trump, il reste ferme sur sa position originale que la culture à l’Ouest est manipulée par « des pédophiles Sataniques ». Avant sa réunion récente avec Donald Trump au dernier sommet du G20 à Hambourg, Poutine avait publié un avertissement annonçant que si les réseaux de pédophile d’élite n’étaient pas exposés, alors il « commencerait à donner des noms ».

Bien que la réunion historique ait été considérée par les deux parties comme un succès, avec des résolutions prometteuses sur le conflit syrien et les allégations de piratage informatique, la position de Poutine en matière d’élites perpétuant l’abus d’enfants est la suivante:

 » L’Europe et l’Occident prospèrent sur une culture de pédophilie et le Satanisme. »

« Partageant ses projectives après sa réunion avec M. Trump, Poutine a dit qu’ils avaient créé les conditions d’une nouvelle ère de coopération décrivant leur conversation comme « une percée »et « un énorme pas en avant  « dans le combat contre l’ordre mondial pédophile satanique actuel. »

Le président Poutine a mis en évidence le satanisme et la pédophilie comme un des principaux défis contemporain faisant face au  la Russie. Dans un discours limpide au Club de Discussion International Valdai, Poutine a décrit « la normalisation de pédophilie » comme un signe clair « de la dégradation morale rampante de l’Europe et de l’Occident ».

Poutine a observé que « les partisans d’un libéralisme extrême, de style occidental,             « oubliaient le fait que des problèmes militaro-politiques et les conditions sociales générales empirent et qu’une grande partie du monde est en train d’oublier les valeurs essentielles de décence humaine. »

Se concentrant sur les défis proposés à la Russie dans un contexte international tant en matière de politique étrangère que sur le plan de la valeur morale, Poutine a dénoncé le satanisme qu’il sait depuis longtemps être responsable de pourrir au cœur le tissu de l’Amérique:  » Nous voyons que beaucoup de pays Euro-atlantiques rejettent en réalité leurs racines, y compris les valeurs Chrétiennes qui constituent la base de civilisation Occidentale. Ils nient les principes moraux et toutes les identités traditionnelles : nationales, culturelles, religieuses et même sexuelles. Ils mettent en œuvre des politiques qui mettent sur le même plan de grandes familles avec des partenariats de même sexe, la croyance en Dieu avec la croyance en Satan. « 

GFM rapporte : Ceci est un commentaire stupéfiant venant d’un leader mondial quand les habitants de l’Occident et les Européens en particulier sont habitués à une combinaison de simple propagande, de rhétorique politique bien lisse et de discours directif  -« le directeur parle »- qui ne révèle typiquement rien, occulte la réalité selon le plan.

Ne s’y laissant pas prendre Poutine ajoute: « Les excès de justesse politique ont atteint le point où les gens parlent sérieusement d’enregistrer des partis politiques dont le but est de promouvoir la pédophilie. » Un autre abus qui devrait résonner dans les esprits engourdis des Européens « progressistes » et des occidentaux enrichis en fluor.

Combien d’autres leaders mondiaux se sont prononcés de la normalisation insidieuse et de plus en plus répandue et de la promotion de pédophilie? Obama a-t-il ordonné des arrestations de pédophile massives? L’un ou l’autre Clinton? Bush a fait ou dit quoi que ce soit de significatif sur l’épidémie de pédophilie? (Non. Avez-vous considéré qu’ils pourraient être trop lourdement investis dans l’omerta?)

Poutine applaudirait sans aucun doute les efforts du Président Trump dans l’organisation de l’arrestation d’environ 1,500 pédophiles sur le sol américain quelques semaines après son arrivée à la Maison Blanche. Où étaient « les progressistes » et « les libéraux » quand cela s’est effectivement produit? Criant toujours d’Hillary?

Fin 2012 (Obama était toujours en fonction), Poutine a en réalité passé une accord controversé avec le support emphatique de la Duma pour interdire aux parents adoptifs américains d’adopter des enfants russes dans le but d’en protéger simultanément un certain nombre d’opérations de trafic d’enfant en niant, aussi tragique que cela soit, l’existence de beaucoup d’orphelins. L’Amérique adopte plus d’enfants russes annuellement qu’une autre nation.

Poutine a expliqué que « le pays ne sera pas responsable » de l’abus d’enfants russes par des pédophiles américains. Censément, le Premier ministre russe a averti que l’interdiction demeurera jusqu’à ce que le Président Trump s’occupe de l’épidémie de trafic sexuel et tienne sa promesse « de drainer le marais » pédophile des élites à Washington D.C.

Il apparaît probable qu’un réseau de pédophiles d’élite dans le D.C. utilise l’adoption pour entraîner des enfants dans le trafic sexuel infantile – ce qui n’étonne personne considérant la saturation célèbre de pédophiles dans les machines politiques de l’Amérique.

Evoquant la crise de morale qui empire, Poutine a critiqué l’érosion de la religion traditionnelle ainsi que de de ses fondations morales et a noté la dérision implicite « du multiculturalisme » dont les effets insidieux sont passé sous silence: « Les gens dans beaucoup de pays européens sont embarrassés ou ont peur de parler de leurs affiliations religieuses. Les vacances sont supprimées ou même nommées différemment; leur essence est cachée, comme l’est leur fondation morale.

Les gens essayent agressivement d’exporter ce modèle dans le monde entier. Je suis convaincu que ceci ouvre un chemin direct à la dégradation et le primitivisme, aboutissant à une crise démographique et morale profonde. »

« L’ours russe » a explicitement critiqué les formes contemporaines « de multiculturalisme », le qualifiant « à bien des égards de modèle transplanté, artificiel … basé en paiement du passé colonial. »

Il est méconnu que la marque inventée et obligatoire actuelle « de multiculturalisme » rabâchée à tant d’entre vous fait partie de la conception de sioniste ayant pour but de réaliser la totalité la domination mondiale (renversant délibérément l’intégrité culturelle nationale et son identité – le multiculturalisme comme une sorte de cheval de Troie). 

Tout aussi méconnue dans le discours de Poutine figurait une large allusion doublée d’une critique caustique du Nouvel Ordre Mondial a.k.a., un ordre du jour  gouvernemental mondial (Zio-globalist), dont le prix est l’esclavage mondial, comme Poutine lui-même explique:

« Nous voyons des tentatives de  ranimer d’une façon ou d’une autre un modèle normalisé de monde unipolaire, troubler les institutions de droit international et la souveraineté nationale. Un monde à ce point unipolaire et normalisé n’exige pas d’états souverains; il exige des vassaux. Dans un sens historique cela s’élève à un rejet de sa propre identité, de la diversité donnée par Dieu au monde. »

Il est évident qu’avec la sortie d’Obama du Bureau ovale et de l’arrivée de Trump, la Russie et l’Amérique ont plus en commun maintenant que les évènements récents. Sans ce changement, nous n’aurions jamais pu nous attendre à une telle opposition (américaine-russe) mutuelle manifeste aux réseaux de pédophile occultes opérant partout dans la politique occidentale et les sociétés (ndlr: secrètes) en général.

Peut-être verrons-nous après tout le réseau « d’élite » de pédophiles et de satanistes recevoir ce qu’il mérite de notre vivant.

 


Traduction: Ûhxnûé


Source: www.neonnettle.com

Vladimir Poutine célèbre le Noël orthodoxe dans sa ville natale, Saint Petersbourg (VIDEO)

© ALEXEY NIKOLSKY / SPUTNIK / AFP
Vladimir Poutine assiste à la messe du Noël orthodoxe le soir du 6 janvier à Saint-Pétersbourg.
Le président russe, Vladimir Poutine, a célébré le Noël orthodoxe en assistant à un service religieux dans l'église de Saint Petersbourg où son père avait été baptisé. Il a souligné l'importance des valeurs chrétiennes de la Russie.

Dans la soirée du 6 janvier, le président russe, Vladimir Poutine, a célébré le Noël orthodoxe en assistant à un service religieux dans une église de Saint Petersbourg où son père avait été baptisé.

«Cette fête procure bonheur et espoir aux millions de croyants et les ramène aux sources spirituelles, ainsi qu'aux traditions originelles et unit autour des valeurs chrétiennes éternelles de notre pays à l'héritage culturel multi-séculaire», a déclaré Vladimir Poutine, selon un communiqué du Kremlin.

Il a également rendu hommage à «l'action authentiquement désintéressée de l'Eglise orthodoxe russe et des autres confessions chrétiennes dans le maintien de la paix civile et de l'harmonie dans notre pays», poursuit le communiqué.

Vladimir Poutine, qui s'exprimait dans une église du XVIIIe siècle de Saint Petersbourg, lui a offert une icône du XIXe siècle à l'issue de la cérémonie.

Le patriarche Cyrille, chef de l'Eglise orthodoxe russe, a célébré la messe du Noël orthodoxe dans la nuit du 6 au 7 janvier dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, en présence notamment du Premier ministre, Dmitri Medvedev.

Lire aussi : Vladimir Poutine adresse aux Russes ses vœux pour le Nouvel

fondée sur « Le mystère de la foi » par Mgr Hilarion Alfeyev

Introduction: le dogme et la spiritualité

Dans le monde contemporain est largement répandue l'opinion que, en religion, les dogmes sont chose secondaire, non obligatoire, et cèdent la première place aux commandements éthiques. De là vient l'indifférentisme religieux et le peu d'intérêt pour la théologie. Toutefois l'Eglise a toujours eu conscience que dogmes et commandements sont indissolublement liés, que l'un ne va pas sans l'autre. « La foi sans les œuvres est morte », dit l'apôtre Jacques (Jc 2,26). Et selon l'apôtre Paul, « l'homme est justifié par la foi, indépendamment des œuvres de la loi » (Rm 3,28). Entre ces deux phrases il n'y a point de contradiction: les œuvres sont indispensables, mais elles ne sauvent pas par elles-mêmes, sans la foi, car c'est le Christ qui sauve les hommes, non leurs œuvres de charité.

« Et vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres », dit le Christ (Jn 8,32), qui seul est la Vérité, le Chemin, la Vie (Jn 14,6). Chaque dogme révèle la vérité, montre le chemin et fait communier à la vie.

La théologie ne doit pas être en contradiction avec l'expérience spirituelle, mais au contraire découler de celle-ci; c'est précisément ainsi que procéda la théologie des saints Pères durant vingt siècles, depuis l'apôtre Paul et saint Ignace d'Antioche jusqu'à saint Théophane le Reclus et saint Silouane de l'Athos.

Fondée sur l'expérience spirituelle, étrangère au rationalisme et à la scolastique, la théologie orthodoxe reste de nos jours tout autant vivante et active qu'aux siècles précédents. Les mêmes questions de jadis se posent toujours à l'homme: qu'est-ce que la vérité? où est le sens de la vie? comment trouver le bonheur? comment acquérir la béatitude? Le christianisme ne vise pas à mettre les points sur les i, en faisant l'inventaire, jusqu'à épuisement, de toutes les interrogations de l'âme humaine. Mais il révèle une réalité autre, qui surpasse à tel point tout ce qui nous entoure dans cette vie terrestre, que, une fois mis en sa présence, l'homme oublie ses questionnements et ses perplexités, parce que son âme est en contact avec le divin et se tait dans la présence du mystère qu'aucune parole humaine n'est capable d'exprimer.

La quête de la foi 

La foi est le chemin sur lequel Dieu et l'homme vont à la rencontre l'un de l'autre. Dieu fait le premier pas, sa foi inconditionnelle en l'homme ne se dément jamais. Il lui donne un signe, un pressentiment de sa présence. L'homme entend cet appel, mystérieux en apparence, de Dieu, et le pas qu'il fait vers Lui est la réponse à cet appel. Dieu lance à l'homme un appel clair ou secret, sensible ou presque imperceptible. Mais il sera difficile à l'homme de croire en Dieu s'il n'a pas auparavant ressenti cet appel.

La foi est un secret, et un mystère. Pourquoi tel homme répond-il à l'appel, et tel autre non? Pourquoi, après avoir entendu la parole de Dieu, l'un est-il prêt à la recevoir, alors que l'autre reste sourd? Pourquoi, après avoir rencontré Dieu sur son chemin, l'un quitte-t-il tout et le suit, et l'autre se détourne et part de son côté? « Comme il marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et André son frère, car ils étaient pêcheurs. Et il leur dit: suivez-moi... Aussitôt ils laissèrent leurs filets, et le suivirent. De là étant allé plus loin, il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et Jean... et il les appela. Et aussitôt ils laissèrent la barque et leur père et le suivirent » (Mt 4,18-22). Comment expliquer le mystère de cet empressement des pêcheurs galiléens, prêts à tout quitter pour suivre le Christ qu'ils voient pour la première fois de leur vie? Et pourquoi le jeune homme riche, auquel le Christ a dit aussi « viens et suis-moi », n'a-t-il pas répondu sur-le-champ, mais « s'en alla tout triste » (Mt 19,21-22)? La raison ne serait-elle pas que ceux-là étaient pauvres, mais celui-ci avait « de grands biens », ceux-là ne possédaient rien, hormis Dieu, mais celui-ci avait des « trésors sur terre »?

Chaque être humain a ses trésors sur terre, que ce soit de l'argent ou des objets, un bon travail ou un bonheur de vivre. Or le Seigneur dit: « Heureux les pauvres en esprit, car le Royaume des cieux est à eux » (Mt 4,3). Les anciennes versions de l'Evangile de Luc donnent un verset plus simple et plus direct: « Heureux vous les pauvres, car le Royaume des cieux est à vous » (Lc 6,2). Heureux ceux qui ont le sentiment de ne rien posséder en cette vie, seraient-ils à la tête d'une fortune, et qui pressentent qu'aucune acquisition terrestre ne saurait remplacer Dieu pour l'homme. Heureux ceux qui vont vendre tout ce qu'ils ont pour faire l'acquisition d'une perle de grand prix — la foi (Mt 13,45-46). Heureux ceux qui ont su que, sans Dieu, ils sont pauvres, et sont assoiffés et affamés de Lui de toute leur âme, de tout leur esprit et de toute leur volonté.

Russie: le président Poutine signe la loi interdisant l'évangélisation

Le président russe Vladimir Poutine a signé la loi anti-terroriste controversée. Parmi les mesures de ce texte adopté un peu plus tôt par la Douma, l'interdiction de mener des activités d'évangélisation hors des lieux de culte ou auprès des personnes qui ne sont pas affiliées à aux organisations religieuses concernées et reconnues par l'Etat. Les missionnaires devront être mesure de justifier en tout temps leur affiliation à un groupe religieux reconnu. Toute activité, à l'exception de rencontres de prières, de célébrations ou de rituels sacrés seront interdits dans les quartiers résidentiels. Enfin, les missionnaires étrangers ne pourront être actifs que dans les régions où les organisations religieuses qui les ont invités sont présentes. A défaut, ils risquent d'être reconduits à la frontière.

Mais pour Sergei Ryakhovsky, responsable des Eglises protestantes de Russie, l'approbation présidentielle de la loi ne va arrêter l'engagement missionnaire des évangéliques russes. Même si, ces derniers jugent que cette loi ouvre la porte au risque de persécution massive de croyants.